ALERTE : L’Otan lance la ratification pour les adhésions de la Suède et de la Finlande
politique

"Mon candidat en 2024, il s'appelle Khalifa Ababacar Sall" (Barthélémy Dias)

23/06/2022
"Mon candidat en 2024, il s


Après des mois de congé, Pape Ngagne Ndiaye de retour à son émission Faram Facce a invité le mercredi 22 juin, le maire de la ville de Dakar. Barthélémy Dias est largement revenu sur les questions d'actualités politiques du pays. Interrogé notamment sur les candidatures à l'élection présidentielle de 2024, Barthélémy Dias a réaffirmé son soutien à Khalifa Sall. "Mon candidat en 2024, il s'appelle Khalifa Ababacar Sall. Nous allons faire notre possible pour qu'il soit au palais de la République en 2024", a-t-il dit face au journaliste Pape Ngagne Ndiaye. 

Tout au long de son entretien, M. Dias a répété son objectif : "chasser" le président de la République Macky Sall du palais de la République. Ainsi, si toutefois la candidature de l'ancien maire de Dakar est rejeté, la coalition Yewwi Askaan Wi discutera du candidat le mieux placé pour déposer sa candidature. "Le candidat le mieux placé dans la coalition Yewwi Askaan Wi, nous allons en discuter : l'objectif est de faire quitter Macky Sall du pouvoir", a-t-il dit.

‘’Ousmane Sonko sera candidat à la présidentielle de 2024"

Interrogé sur sa propre candidature, Barthélémy Dias en profite pour réitérer son soutien à Ousmane Sonko. "Si je me présente comme candidat à la présidentielle de 2024, je pourrai effriter les chances d'Ousmane Sonko d'être président et cela ne serait pas élégant de ma part puisqu'il a soutenu ma candidature à la mairie de Dakar. Ousmane Sonko sera candidat à la présidentielle de 2024". 

Accusé par son interviewer de ne pas suffisamment s'impliquer dans les dernières manifestations initiées par la coalition Yewwi Askaan Wi, notamment celle du 17 juin dernier, le maire de la capitale insiste : "Ce que j'ai en parcours en matière de luttes politiques, ce n'est ni Ousmane Sonko, ce n'est personne qui l'a dans ce pays". 

Par ailleurs, les répressions notées lors des différentes manifestions poussent M. Dias à rappeler la "souveraineté du peuple" et à lancer un appel à l'armée sénégalaise. "Restez républicaine. Ne tombez dans le piège de personne, ni de l'opposition di du pouvoir. Laissez le peuple souverain continuer à apprécier".

Audience avec le président Macky Sall

Sur la question de sa gestion de la ville de Dakar, l'ex socialiste a confirmé sa demande d'audience auprès du président de la République du Sénégal. Il était question selon lui de discuter des problèmes de la mairie et de la ville en général. "Aujourd'hui, la mairie de la ville de Dakar n'a pas encore ces rôles d'impôts. La mairie de Dakar c'est 1700 agents. Peu d'entre eux perçoivent un salaire de plus de 200 mille Francs Cfa". C'est ainsi que le Conseil municipal a décidé de faire des dons à ses agents en préparation de la fête de la Tabaski. "Nous avons décidé de rajouter 100 mille Francs Cfa au salaire de chaque agent pour qu'ils préparent la fête normalement en famille". 

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :