bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : La Tunisie Enregistre Son Premier Cas De Flurona
Le coin santé

Régime sans gluten : phénomène de mode ou réel besoin nutritionnel ?

12/02/2018
Régime sans gluten : phénomène de mode ou réel besoin nutritionnel ?


Si vous êtes intolérants au gluten ou que vous souffrez d’une maladie liée à la consommation du gluten, sachez que vous devriez éviter des aliments comme du pain à base de farine de blé, du pain de mie, des aliments à base de seigle ou d’avoine etc. Mais ce n’est pas seulement au rayon boulangerie que se cache le gluten. Il est aussi présent dans des plats industriels et même dans certaines boissons alcoolisées. Alors, pour répondre aux besoins de plus en plus grandissants des consommateurs qui sont allergiques à cette protéine, les industriels proposent désormais une panoplie de produits dans laquelle le gluten est retiré. A la télé, les stars font figures de proue dans cette course à l’alimentation sans gluten. De l’actrice américaine Gwyneth Paltrow en passant par le joueur de tennis Novak Jokovich, tous ont opté pour un régime alimentaire sans gluten. Sur la toile, plusieurs blogs sont spécialement dédiés à ce régime alimentaire. Des témoignages des uns et des autres viennent souvent conforter le fait que vivre sans gluten serait meilleur pour la santé. Comment en l’espace de quelques années, cette protéine est devenue dans la conscience collective, une sorte de paria,  qu’il faut donc éviter à tout prix ?

Le gluten qu’est ce que c’est ?

Contenu dans des céréales comme le blé, l’orge, l’avoine etc.,  le gluten est une protéine à la base de presque toute notre alimentation. Il se retrouve donc dans la plupart des plats préparés, dans les pizzas, les pâtisseries et même les conserves vendus dans les grandes surfaces. On les retrouve également dans les confiseries industrielles, les pâtes à tartiner, des oléagineux enrobés et grillés à sec, des poudres instantanées pour boissons, entre autres.   Contourner cette protéine revient à jongler quotidiennement dans notre choix alimentaire. En boulangerie par exemple, le gluten joue un grand rôle. En effet, il permet, lors de la panification du pain, de le lever et conserver sa forme durant la cuisson. Le gluten constitue l’ingrédient protéique qui représente 75 à 85% de la teneur en protéines totale du blé panifiable.

Entre amalgame et besoin

Pour plusieurs consommateurs, adopter une alimentation sans gluten reviendrait à adopter une alimentation saine. Sur les blogs dédiés, plusieurs personnes rapportent les bienfaits sur leur santé avec le régime sans gluten. Mais selon les professionnels de santé, une vie sans gluten n’est pas toujours synonyme de vie plus saine. Cela dépend des cas.

Pour eux, nul besoin de retirer le gluten de son alimentation si on n’en est pas intolérant ou si on ne souffre pas d’une maladie liée à cette protéine. Pour le docteur Olivier Coudron, nutritionniste, cela relève parfois du malentendu. En prenant l’exemple du pain, qui contient du gluten, il rappelle qu’il contient également d’autres éléments comme les fibres, des hydrates de carbone et des amidons. Pour lui, lorsque certaines personnes ont du mal à digérer le pain, pas la protéine, c’est à dire le gluten,  mais plutôt l’ensemble des autres constituants qui vont donner des ballonnements, des inconforts, des troubles pas très graves, mais un certain inconfort qui peuvent déranger au quotidien, et lorsqu’ils vont supprimer le pain de leur alimentation , vont se dire, « je vais mieux » . « Et là ils se disent, c’est à cause du gluten.  Et peuvent se tromper de cause ». En d’autres termes, avoir parfois des symptômes liés à l’intolérance au gluten, ne veut pas dire que l’on en est intolérant, selon le docteur Coudron

L’intolérance au gluten et la maladie cœliaque

Il existe bien une maladie liée à la consommation du gluten. Il s’agit de la maladie cœliaque.  A ne pas confondre avec une intolérance au gluten. Dans une interview accordée au journaliste S.Z Berg, le docteur Alessio Fasano explique : « On emploie souvent le terme d'intolérance au gluten" lorsque la maladie cœliaque, les allergies au blé et autres maladies cliniquement proches ont été écartés. Les symptômes dans les cas d'intolérance au gluten sont déclenchés par le contact au gluten et sont réduits en l'absence de gluten. Dans les cas d'intolérance au gluten, il y a souvent une prévalence de symptômes extra-intestinaux au lieu de symptômes gastro-intestinaux, cela inclue les troubles du comportement, les irritations cutanées, les douleurs aux os et aux articulations… »

L’indigestion du gluten chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque entraîne une réaction immunitaire anormale dans l’intestin grêle créant une inflammation de la paroi intestinale. Selon les médecins, la maladie cœliaque peut être d’ordre héréditaire. Par conséquent,  le risque augmenterait de 15% si un proche parent est atteint de la maladie.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :