Transhumance : le pouvoir épinglé par l’Alliance Pencoo

Transhumance : le pouvoir épinglé par l’Alliance Pencoo


Face au débat qui enfle au sein du landerneau politique, l’Alliance démocratique Pencoo partage ses positions. A travers une déclaration, elle en appelle à la responsabilités des acteurs politiques et particulièrement celle du chef de l’Etat.

Déclaration

"L’Alliance Démocratique pencoo marque sa vive préoccupation par rapport au niveau inédit de la transhumance notée présentement dans le champ politique sénégalais alors que l’option de moraliser la vie publique reste un engagement partagé par tous les acteurs. 

Il est regrettable de constater que l’opinion ne poursuit et ne retient que la culpabilité du transhumant. Si ce n’est le simple appât du gain, personne ne peut imaginer la pression ou le chantage que ces personnes ont dû subir. 

Mais ce phénomène de corruption est toujours l’œuvre du pouvoir. Qu’il n’en voudrait pas, il n’aurait plus lieu. Le corrupteur est toujours au moins autant coupable que le corrompu.

Or depuis 2001, notre pays a fait de la lutte contre la corruption et la transhumance un pilier de la moralisation de la vie politique. 

C’est tout le sens de l’article 60 de la constitution. En encourageant le phénomène, le Président de la République viole les devoirs de sa charge et devrait en répondre au moins politiquement. 

Il fait partie des devoirs de la charge du Président de la République de préserver les valeurs et l’éthique dans la vie publique conformément aux dispositions pertinentes de la constitution notamment celles de l’article 60 portant précisément sur le phénomène de la transhumance.  
En initiant, en encourageant, en acceptant ou en cautionnant de quelque manière que ce soit la transhumance, le Président de la République trahit les devoirs de sa charge.  En effet, tout gardien de la constitution qu’il est, il doit veiller au respect de la lettre ainsi que de l’esprit de celle-ci. 

Il n’y a d’ailleurs aucun génie à utiliser les moyens et la puissance de l’état pour faire transhumer du personnel politique.

Il reste à compter sur l’ultime responsabilité des citoyens qui par leurs actes et sanctions pourront faire en sorte que la politique ne devienne le cloaque des contres valeurs et de nos plus vilaines tares et où viennent s’enterrer nos valeurs nationales telles le Ngor et le Jomm.

Fait à Dakar, le 10 Octobre 2018


copyright www.intelligences.info | 11/10/2018

Commentaires (0)

Nom :
 

Commentaire :




Ecobank : Aicha Agne Pouye intègre le conseil d’administration
Ecobank : Aicha Agne Pouye intègre le conseil d’administration
JOJ 2022 : Soham Wardini reçoit le drapeau olympique
JOJ 2022 : Soham Wardini reçoit le drapeau olympique
Affaire Jamal Khashoggi : la police turque procède à des fouilles
Affaire Jamal Khashoggi : la police turque procède à des fouilles
Municipales à Barcelone : Valls, candidat le moins apprécié
Municipales à Barcelone : Valls, candidat le moins apprécié
Rapport de Human Rights Watch : la réplique de Serigne Mbaye Thiam
Rapport de Human Rights Watch : la réplique de Serigne Mbaye Thiam
LD Debout : lettre aux sénégalais
LD Debout : lettre aux sénégalais
Ouverture du pont de Farafégné : les assurances de Macky Sall
Ouverture du pont de Farafégné : les assurances de Macky Sall
Sécurité rapprochée de Sonko : la mise au point de Aly Ngouille Ndiaye
Sécurité rapprochée de Sonko : la mise au point de Aly Ngouille Ndiaye
"Mon pays c
"Mon pays c'est l'amour" de Johnny Hallyday certifié disque de platine
Nouveau Code pétrolier : ce qu’exigent les assureurs nationaux
Nouveau Code pétrolier : ce qu’exigent les assureurs nationaux
Copyright © 2018 - Intelligences Info
Contact: info@intelligences.info