Transhumance : le pouvoir épinglé par l’Alliance Pencoo

Transhumance : le pouvoir épinglé par l’Alliance Pencoo


Face au débat qui enfle au sein du landerneau politique, l’Alliance démocratique Pencoo partage ses positions. A travers une déclaration, elle en appelle à la responsabilités des acteurs politiques et particulièrement celle du chef de l’Etat.

Déclaration

"L’Alliance Démocratique pencoo marque sa vive préoccupation par rapport au niveau inédit de la transhumance notée présentement dans le champ politique sénégalais alors que l’option de moraliser la vie publique reste un engagement partagé par tous les acteurs. 

Il est regrettable de constater que l’opinion ne poursuit et ne retient que la culpabilité du transhumant. Si ce n’est le simple appât du gain, personne ne peut imaginer la pression ou le chantage que ces personnes ont dû subir. 

Mais ce phénomène de corruption est toujours l’œuvre du pouvoir. Qu’il n’en voudrait pas, il n’aurait plus lieu. Le corrupteur est toujours au moins autant coupable que le corrompu.

Or depuis 2001, notre pays a fait de la lutte contre la corruption et la transhumance un pilier de la moralisation de la vie politique. 

C’est tout le sens de l’article 60 de la constitution. En encourageant le phénomène, le Président de la République viole les devoirs de sa charge et devrait en répondre au moins politiquement. 

Il fait partie des devoirs de la charge du Président de la République de préserver les valeurs et l’éthique dans la vie publique conformément aux dispositions pertinentes de la constitution notamment celles de l’article 60 portant précisément sur le phénomène de la transhumance.  
En initiant, en encourageant, en acceptant ou en cautionnant de quelque manière que ce soit la transhumance, le Président de la République trahit les devoirs de sa charge.  En effet, tout gardien de la constitution qu’il est, il doit veiller au respect de la lettre ainsi que de l’esprit de celle-ci. 

Il n’y a d’ailleurs aucun génie à utiliser les moyens et la puissance de l’état pour faire transhumer du personnel politique.

Il reste à compter sur l’ultime responsabilité des citoyens qui par leurs actes et sanctions pourront faire en sorte que la politique ne devienne le cloaque des contres valeurs et de nos plus vilaines tares et où viennent s’enterrer nos valeurs nationales telles le Ngor et le Jomm.

Fait à Dakar, le 10 Octobre 2018


copyright www.intelligences.info | 11/10/2018

Commentaires (0)

Nom :
 

Commentaire :




Présidentielle 2019 : Kédougou sous le charme de Sonko
Présidentielle 2019 : Kédougou sous le charme de Sonko
Casamance : un programme d’électrification de 40 villages réalisé à 90% (Promoteur)
Casamance : un programme d’électrification de 40 villages réalisé à 90% (Promoteur)
Le Japon a nominé Donald Trump pour le prix Nobel de la paix à la demande des Etats-Unis
Le Japon a nominé Donald Trump pour le prix Nobel de la paix à la demande des Etats-Unis
La Task force de la coalition ’’idy2019’’ professe le ’’vote utile’’
La Task force de la coalition ’’idy2019’’ professe le ’’vote utile’’
Retour du Président Wade à Dakar : changement d’horaires
Retour du Président Wade à Dakar : changement d’horaires
Madické Niang veut donner un "visage nouveau" à une éducation "malade"
Madické Niang veut donner un "visage nouveau" à une éducation "malade"
Moussa Wagué dans le groupe du FC Barcelone pour affronter Lyon
Moussa Wagué dans le groupe du FC Barcelone pour affronter Lyon
Le Prince Ben Salman entame une tournée asiatique en quête d’alliés et de contrats
Le Prince Ben Salman entame une tournée asiatique en quête d’alliés et de contrats
Retour du Président Wade à Dakar ce lundi
Retour du Président Wade à Dakar ce lundi
L’Oms met en garde contre la recrudescence de la rougeole dans le monde
L’Oms met en garde contre la recrudescence de la rougeole dans le monde
Copyright © 2019 - Intelligences Info
Contact: info@intelligences.info