MAURO PETRONI, fondateur des Ateliers Céramiques des Almadies et co-initiateur de Partcours: « Le défi du public reste encore à relever»

MAURO PETRONI, fondateur des Ateliers Céramiques des Almadies et co-initiateur de Partcours: « Le défi du public reste encore à relever»


La 7e édition de la série d’expositions dénommée « Partcours » aura lieu du 03 au 15 décembre prochain. Une occasion pour Intelligences.info d’aller à la rencontre de Mauro Petroni des Ateliers Céramiques des Almadies. Il nous confie ses attentes pour cette nouvelle édition, évoque le défi lié à l’intérêt du public pour cet évènement…

Le Partcours en est à sa 7e  édition. Qu’en attendez-vous cette année ?

On attend que la manifestation fonctionne. Qu’il y ait une réponse du public conséquente à l’effort que nous avons fait, pour la communication, pour renouveler le site, pour étoffer le Partcours.  On essaie de tenir au mieux avec les efforts communs. Nous espérons que la manifestation soit suivie. C’est vrai que l’édition de cette année tombe dans un mois difficile, parce que il y aura énormément de choses qui vont se passer en décembre. Donc le public sera attiré par d’autres évènements, mais cela peut être aussi positif, parce qu’il y aura du public qui va chercher des choses à voir. Par exemple l’inauguration du musée amènera quand même un public international, qui peut aussi s’intéresser notre évènement. Donc je pense qu’il y aura un certain mouvement dans ce sens

Etes-vous satisfait de l’engouement du  public depuis toutes ces années ?

Il reste évidemment des choses à faire. On peut toujours faire mieux, mais c’est difficile quand même.

Quelle est la place des jeunes talents dans cette nouvelle édition ?

Il y aura la participation de beaucoup de jeunes, il faut aussi noter que chaque espace aura ses artistes. Personnellement dans mon évènement qui est prévu le 12 décembre, j’ai au moins 15 artistes jeunes qui n’ont jamais exposé. Ce sera donc une première pour eux. Je trouve cela intéressant pour le public aussi de découvrir de nouveaux visages. Il faut aussi noter que des artistes jeunes que nous exposons, peu arrivent à se faire un nom. Souvent la moitié ne continue pas sa carrière, d’autres continuent mais stagnent.  J’ai eu la satisfaction de voir des jeunes qui se sont faits un nom aujourd’hui  dans le domaine de l’art au Sénégal.

Est-ce qu’à l’image de la Biennale des arts de Dakar, il y aura une participation des artistes internationaux ?

Pour le Partcours, c’est plus difficile. Car c’est d’abord un problème économique. Mais il y a quelques artistes qui viendront de l’étranger. On notera la présence d’un artiste sénégalais mais basé à Genève qui s’appelle Ousmane Dia qui est très connu sur le plan international.  

Vous avez déclaré que le ministère de la Culture vous accompagne. Qu’est qu’il fait concrètement ?

Déjà la reconnaissance pour nous c’est très important. Parce qu’être une manifestation indépendante a ses avantages. Tu as par exemple le choix de faire ce que tu veux mais en même temps, tu peux ne pas être assez valorisé par les institutions. Le ministère de la Culture a reconnu notre manifestation et l’a inscrit dans l’agenda culturel du Sénégal. Il nous accompagne également sur le plan de la communication.

Que peut-on attendre de cette nouvelle édition en termes d’innovation ?  

Les innovations de cette année, c’est d’abord le plus grand nombre d’espaces enregistrés : il y a au total 23. C’est quand même important à gérer. Il y aura également 60 artistes. Nous avons également mis en place un site internet.


copyright www.intelligences.info | 28/11/2018

Commentaires (0)

Nom :
 

Commentaire :




La Chine fête le 40e anniversaire de sa conversion à l
La Chine fête le 40e anniversaire de sa conversion à l'économie de marché
Manchester United annonce le départ de Jose Mourinho
Manchester United annonce le départ de Jose Mourinho
Nécrologie : Moustapha Niass en deuil
Nécrologie : Moustapha Niass en deuil
Le Sytjust écrit au président Macky Sall
Le Sytjust écrit au président Macky Sall
Pour son «action défaillante» face au réchauffement climatique, des ONG envisagent d
Pour son «action défaillante» face au réchauffement climatique, des ONG envisagent d'attaquer en justice l'Etat français
Kim Kardashian ne veut plus que Kanye West utilise Twitter
Kim Kardashian ne veut plus que Kanye West utilise Twitter
Eau et assainissement : le Sénégal reçoit un don de 4,25 milliards de FCfa de l
Eau et assainissement : le Sénégal reçoit un don de 4,25 milliards de FCfa de l'UE
A l
A l'Elysée, Emmanuel et Brigitte Macron accueillent les handballeuses
Autoroute Ila Touba : plus de 2000 travailleurs réclament des indemnités de fin de travaux
Autoroute Ila Touba : plus de 2000 travailleurs réclament des indemnités de fin de travaux
Diego Simeone veut entraîner l
Diego Simeone veut entraîner l'Inter Milan
Copyright © 2018 - Intelligences Info
Contact: info@intelligences.info