société
Enseignement supérieur : le Sudes met en garde le gouvernement du Sénégal
06/12/2018
Enseignement supérieur : le Sudes met en garde le gouvernement du Sénégal


Rarement dans l’histoire du Sénégal, année universitaire aura débuté sous de si mauvais auspices, selon le Syndicat unitaire et démocratique des en enseignants du Sénégal/Enseignement supérieur et recherche (Sudes/ESR). Celui-ci dit être au regret de signaler à l’opinion que cette situation est telle par la seule faute du gouvernement. A en croire toujours le Sudes, le gouvernement actuel ne respecte pas ces engagements à tout mettre en œuvre pour un climat social apaisé.

 Ainsi, après avoir lister certains des manquements dont fait face l’Enseignement supérieur, notamment la situation des étudiants inscrits dans le privé, les problèmes de restauration des étudiants au niveau des campus sociaux, la précarité des enseignants-vacataires qui sont « très mal payés », un déficit important d’enseignants-chercheurs et de chercheurs, entre autres, le Sudes tient à prendre l’opinion nationale à témoin et demande solennellement au gouvernement de s’acquitter sérieusement de ses obligations envers la jeunesse sénégalaise en assurant effectivement le service public de l’éducation, d’ouvrir au plus vite des négociations avec les Sudes/ESR sans attendre le déclenchement de perturbations, d’accélérer les constructions d’infrastructures universitaires et de mettre un terme à l’orientation des bacheliers dans le privé, de mettre en place un financement conséquent de la recherche assurant une véritable indépendance scientifique du pays et la possibilité de coopérations égalitaires avec les collègues d’autres pays.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :