ARTICLE PRECEDENT

ARTICLE SUIVANT

internationalCrash du Boeing d’Ethiopian : le Boeing 737 MAX interdit de vol aux États-Unis
culture
Les lauréates du Fespaco 2019 honorées par le ministre de la Culture
14/03/2019
Les lauréates du Fespaco 2019 honorées par le ministre de la Culture


Le gratin du monde de la culture s’est retrouvé hier dans les jardins de la maison de la culture Douta Seck pour honorer les deux lauréates sénégalaises, Angèle Diabang et Khadidiatou Sow, respectivement réalisatrice de Un air de Kora (Poulain de bronze) et Une place dans l’avion (Poulain d’argent) au Fespaco 2019.

 Cette cérémonie dénommée « Sargal » initiée par le ministre de la Culture Abdou Latif Coulibaly, a été l’occasion pour la délégation sénégalaise ayant pris part Fespaco, de revenir sur leur participation dans cette fête du cinéma africain. Le Directeur de la cinématographie, Hugues Diaz a rappelé que cette année a été « exceptionnelle » en termes de mobilisation et donc de participation. « L’idée c’était d’y aller sobrement et de repositionner le leadership du Sénégal au Fespaco. Mais la délégation sénégalaise était forte de plus de 135 personnes. Tous les corps de métier étaient représentés » a-t-il dit.  Cette forte mobilisation a été possible grâce à une innovation cette année : la caravane Dakar-Ouagadougou initiée par l’Association Passerelle des arts. La caravane avait pris départ à Dakar cinq jours avant l’ouverture du Fespaco et a parcouru plusieurs régions du Sénégal, avec en prime, des projections en plein air.

Les deux lauréates ont exprimé leur fierté d’être revenues au Sénégal avec deux prix majeurs dans leur catégorie, celui du court-métrage. Elles ont toutes deux dédié leurs distictions à leur maman. « Quand on me félicitait pour le film, on ne me disait pas seulement c’est un bon film. On me dit que les acteurs sont magnifiques, on me dit que l’image est extraordinaire, on me dit que la musique est belle et on me dit que la lumière est belle. Cela me faisait plaisir parce qu’on me citait les différents techniciens qui ont travaillé dans le film. C’était un film collectif donc c’est une victoire pour nous tous », a déclaré Angèle Diabang par ailleurs lauréate du prix spécial de la meilleure réalisatrice de la zone Cedeao au Fespaco .

Pour Kadidiatou Sow, l’aventure a été « belle ». « Je tiens à vous dire que ce prix, le Poulain d’argent qui est quand même un prix majeur pour le Sénégal,  je le dédie aux femmes mais aussi à ma mère qui est toujours là pour moi.» a-t-elle fait savoir.

Les deux réalisatrices ont également tenu à remercier le ministère de la Culture qui par le biais du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuelle (Fopica) ont pu réaliser leurs projets. « Je remercie la production, le Fopica, l’Oif, tous ceux qui ont cru en ce projet et qui ont permis qu’il soit fait.  Ce film est pour le Sénégal. Parce que je l’ai fait pour le Sénégal d’abord, avant le reste de l’Afrique » a déclaré  Khadidiatou Sow.

Angèle Diabang a pour sa part fait savoir que « ce film a presque été financé par le Fopica et l’Afrique du Sud à un moment où en France on me demandait d’enlever le voile de la fille. Mais je préférais garder le voile et ne pas avoir de l’argent. Je suis donc d’autant plus contente que l’Etat sénégalais ait cru à ce film et l’ait financé à travers le Fopica. »

Le ministre de la Culture Abdou Latif Coulibaly a félicité les deux lauréates « au nom du président de la République » en rappelant qu’elles ont honoré le Sénégal à cette 26e édition du Fespaco

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :