L'entretien culture
Ndèye Fatou Kane, écrivaine: "Pour moi le féminisme c'est..."
25/03/2019
Ndèye Fatou Kane, écrivaine: "Pour moi le féminisme c


Ndèye Fatou Kane, auteure de « Vous avez dit féministe… ? » rencontrée à l’issue du panel « Voix de femmes », organisé vendredi dernier au Musée des civilisations noires, nous livre dans cette interview sa vision du féminisme  et délivre un message spécial à la jeune génération dont elle fait partie afin de continuer le combat amorcé par les ainées  en ce sens, il y a plus de 50 ans.

Vous-êtes l’auteure de l'essai « Vous avez dit féministe… ? » paru en 2018. Quelle est la vision du féminisme de Ndèye Fatou Kane ?

 Ce qui m’a poussé à écrire mon essai « Vous avez dit féministe… ? »Qui est paru en mars 2018, c’était un questionnement, de savoir « où en sommes-nous aujourd’hui sur le féminisme au Sénégal qu’est-ce qui explique l’essoufflement de l’élite féministe au Sénégal ? Je connaissais les figures féministes que l’on me citait tout le temps, Marie Angélique Savané, Fatou Sow etc., mais c’était tout le temps, dans une perspective du passé. Ces femmes qui ont aujourd'hui l’âge de ma mère, ce sont battues durant le Sénégal post indépendant, mais pourquoi les jeunes femmes ne se sont pas réappropriées leur combat ? C'est ce qui m’a poussé à écrire ce livre en m'interrogeant sur le féminisme de façon générale. Je me suis demandée comment je me vois en tant que féministe sénégalaise peuhle et africaine donc à partir de là j’ai commencé à m'interroger sur le féminisme au Sénégal et en Afrique plus largement.

Vous avez beaucoup évoqué la nouvelle génération. Estimez-vous qu’il n'y a pas assez d’écrivaines issues de la jeune génération comme vous ?

Ce n’est pas une question d’écrivaines forcément même si oui, il n’y a pas beaucoup d’écrivaines. Il n’y a pas beaucoup de femmes qui s’intéressent au féminisme. Quand je regarde par exemple les réseaux sociaux qui sont le reflet de notre société, « je ne suis pas féministe » est la phrase qui revient tout le temps. Mais je dis, dans ta vie de tous les jours tu es féministe !   Être féministe ce n’est pas l’opposition entre homme et femme, ce n’est pas la lutte contre les hommes. C’est dans la vie de tous les jours, quand on se bat pour que les femmes aient accès à la parole, à l’information, qu’elles ont plus de droits, rien que ça, c’est le féminisme. Pour moi, c’est cette incompréhension du thème et cette non-information des luttes qui ont existé, qui explique le recul du féminisme.

 Qu’est-ce qu’elle doit faire pour changer la donne ?

Il faudrait que chacune à son niveau fasse quelque chose. Parce que comme quelqu’un l’a souligné tout à l’heure, quand on parle de liberté reculée, c’est souvent la liberté des femmes. Donc qu’elles se rendent compte de cela. Il y a des actes que nous posons au Sénégal qui concourent à infantiliser encore plus les femmes.

Quelle est l’actualité de Ndèye Fatou Kane ?

Je suis actuellement à Dakar pour participer au sabar artistique qui est un ensemble d’ateliers réflexifs féminins sur les luttes post- 68 à maintenant où en sommes-nous ? Concernant l’écriture, j’ai un roman en gestation qui va peut-être paraitre l’année prochaine.

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :