economie
Energie éolienne : un lot de 46 turbines réceptionnées au Port autonome de Dakar
23/05/2019
Energie éolienne : un lot de 46 turbines réceptionnées au Port autonome de Dakar


Dans le cadre de la réalisation du Parc éolien de Taïba Ndiaye (PETN) pour une énergie propre et renouvelable la Senelec en partenariat avec l’entreprise britannique de fourniture d’énergie renouvelable, Lekela, a réceptionné un lot important de pièces de turbines éoliennes au Port autonome de Dakar (PAD), ce jeudi 23 mai 2019. Cette « étape importante » pour le parc éolien de 158,7 MW représente une avancée significative dans le processus de construction qui a démarré en décembre 2018 à Taïba Ndiaye, dans le département de Tivaouane, selon le directeur général de Lekela Sénégal, Massaer Dieng. « Avec un investissement de près de 200 milliards de FCfa, la centrale éolienne représentera à elle seule plus de la moitié de l’énergie renouvelable dans le mix énergétique du Sénégal », a poursuivi Massaer Dieng.

Le nouveau directeur de la Senelec, par ailleurs maitre d’œuvre de la cérémonie, Pape Mademba Bitèye a fait savoir que le Parc éolien de Taïba Ndiaye devrait commencer à transmettre de l’énergie au réseau local d’ici fin 2019 et fournira plus de 450 mille MW d’électricité par an. Cela représente, selon lui, « une augmentation de 15% de la capacité de production du Sénégal et de la fourniture d’électricité à plus de 2 millions de personnes ».

 Toujours selon M. Bitèye, ce projet éolien fait l’objet d’un contrat d’achat d’énergie entre la Senelec et la société du PETN pour une durée de 20 ans afin d’enrichir le bouquet énergétique de la Senelec avec cette composante éolienne. « Il va contribuer à l’atteinte des objectifs d’augmentation et d’utilisation des énergies renouvelables, de la maitrise des coûts de production », a-il-renchéri. A l’en croire, le Parc éolien de Taïba Ndiaye, c’est aussi 300 mille tonnes de CO2 évitées, ce qui correspond à environ 1 500 000 d’arbres plantés.

Pour sa part, le ministre de l’énergie et du Pétrole, Mouhamadou Makhtar Cissé a souligné « l’envergure du projet ». « C’est une première en Afrique du Sud du Sahara de par sa taille et l’innovation technologique qu’il apporte et surtout pour son impact sur l’environnement mais aussi son impact social et économique pour les populations. Ce projet qui s’inscrit dans les grands projets du PSE, a pour objectif de fournir de l’énergie à tous les Sénégalais et à moindre coût », a-t-il déclaré.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :