société
Offre de formation professionnelle : « la nouvelle stratégie du gouvernement » (ministre)
11/06/2019
Offre de formation professionnelle : « la nouvelle stratégie du gouvernement » (ministre)


En 2019, le nombre total de candidats au bac, toutes séries confondues, est 159 300. Et dans ce lot, 3760 candidats seulement passent le bac technique. Résultat, le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat, Dame Diop, venu assister au démarrage de ce baccalauréat qui n’est pas très couru au Complexe Maurice De Lafosse, affirme, à en croire l’APS, que  le ministère travaille pour améliorer l’offre de formation professionnelle afin d’augmenter le nombre de centres de formation et permettre aux jeunes de faire la formation et d’avoir des qualifications. Ainsi, son département a pris la décision permettant « aux jeunes bacheliers qui sont en série T1, T2 S3 ou G et qui n’ont pas eu la possibilité de continuer leurs études de pouvoir bénéficier de l’accompagnement du Fonds de financement de la formation professionnelle et Technique (FPT) ».

A en croire toujours Dame Diop, « le Sénégal a entrepris depuis 2011 la réforme du bac et particulièrement du bac technique parce qu’il est avéré que de nouvelles compétences sont nécessaires aux jeunes qui font le bac technique ». Et le ministre de confier à l’APS que c’est « C’est pour cela qu’on a voulu sortir des Bac classiques T1et T2 pour faire ce qu’on appelle des Sciences de technologie de l’industrie et du développement durable, des sciences de technologie et de la gestion ». Il s’agit, selon lui, d’une stratégie qui devrait « permettre d’installer de nouvelles compétences chez les bacheliers qui vont avoir non seulement des compétences professionnelles pour entrer dans le marché du travail mais aussi d’avoir des qualificatifs pour continuer des études supérieures ».

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :