A la une International

Retour sur les temps forts de la tournée du président Macky Sall au Mali, au Tchad et au Gabon

Le président Macky Sall s’est rendu ce lundi 15 août 2022 au Mali où il a passé quelques heures avant de s’envoler pour N’Djamena. Sous sa double casquette de  président du Sénégal et président en exercice de l’Union africaine, Macky Sall s’est entretenu avec le colonel Assimi Goïta, président malien de transition. « Discussions autour de sujets relatifs à la bonne marche de la transition et l’appui de l’Union Africaine. Nous avons convenu de renforcer la coopération entre le Mali et le Sénégal », a écrit le président malien sur son compte Twitter.

Dans une déclaration à la presse, Macky Sall a affirmé : « il y a un mois à peu près la CEDEAO avait quand même tenu compte des efforts des autorités de transition pour lever des sanctions. Aujourd’hui, il s’agit de soutenir le Mali dans sa voie pour le retour à un ordre constitutionnel normal dans le délai prévu conformément aux engagements des autorités », en guise de soutien à la transition.

Dans un élan de solidarité à la lutte antiterroriste que mène le pays, le président sénégalais a déclaré : « le Mali mérite le soutien de toute la communauté africaine et internationale dans sa lutte acharnée contre le terrorisme. C’est un pays qui a beaucoup souffert et qui continue de souffrir ».

Il n’a pas manqué de se prononcer sur le différend diplomatique entre Bamako et Abidjan. « Par rapport à ce contentieux avec des militaires ivoiriens dans le cadre d’une solidarité africaine de trouver des solutions africaines. Bien sûr, j’ai bien noté toute la disponibilité qu’il m’a dite. Le Mali est disponible donc nous allons poursuivre avec la Côte d’Ivoire également », a ajouté le président Sall.

Au Tchad où Macky Sall s’est rendu dans son périple, il y a apporté un message de paix et d’invite au dialogue en vue dans ce pays : « Nous avons d’énormes défis à relever sur la voie du développement économique et social que nous ne pouvons nous permettre de rester dans un état de conflit permanent », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Je saisi l’occasion pour appeler l’ensemble des groupes qui n’ont pas encore signé l’accord pour rejoindre le dialogue dans l’esprit de Doha ».

Il s’est fait émissaire en ces termes, « le président a donné cet accord pour vraiment accueillir tous ceux qui encore n’avaient pas paraphé cet accord qu’ils puissent rejoindre le dialogue national afin que les conclusions soient les meilleurs pour le Tchad, les meilleurs pour l’Afrique et nous donner le maximum de chance de parvenir à une paix inclusive globale et durable ».

Macky Sall n’a pas oublié de saluer les efforts de lutte contre terrorisme du Tchad :  « N’oublions pas que notre ennemi commun à tous, c’est le terrorisme pour le quel le Tchad continue de  payer un lourd tribut, non seulement par les attaques qu’il subit, mais aussi par sa contribution énorme aux efforts de lutte contre ce fléau au-delà de ses propres frontières » .

La tournée régionale du président Sall a continué au Gabon où il a assisté à la célébration de la fête de l’indépendance de ce pays frère et ami du Sénégal. En marge de cette solennité, la communauté sénégalaise au Gabon lui a réservé un accueil chaleureux.