Flash International

Victoire de Lula au Brésil : « J’ai toujours été taxé d’antidémocratique » Jair Bolsonaro

Le président sortant du Brésil a affirmé qu’il s’engage à « respecter la Constitution en tant que président » du Brésil, mais sans reconnaître la victoire de son rival. Il s’est exprimé ce mardi 1er novembre pour la première fois depuis l’annonce de sa défaite face à Lula au second tour de la présidentielle dimanche 30 octobre.

Son adversaire s’est dit « inquiet » de son silence rappelant que Jair Bolsonaro avait maintes fois menacé de ne pas reconnaître le verdict des urnes s’il perdait. Anticipant déjà des difficultés, Lula avait souhaité dimanche que « le gouvernement (sortant) soit civilisé » et comprenne qu’« il est nécessaire de faire une bonne passation de pouvoir ».

Lors du point de presse, de ce mardi, Jair Bolsonaro a affirmé : « J’ai toujours été taxé d’antidémocratique, mais contrairement à ce que pensent mes détracteurs, je suis toujours resté dans le cadre de la Constitution », a-t-il assuré, réitérant qu’il ne reconnait toutefois pas la victoire de son rival.

« Les manifestations pacifiques seront toujours les bienvenues. Mais nos méthodes ne peuvent pas être celles de la gauche qui ont toujours causé du tort au peuple comme les invasions de propriété, destruction du patrimoine et mise à mal du droit d’aller et venir », a fustigé le président sortant.

Condamnant ces barrages qui « empêchent la liberté de circulation », et réclamant que les manifestations en son soutien soient « pacifiques », le président brésilien Jair Bolsonaro a néanmoins estimé ce mardi qu’elles étaient « le fruit d’un sentiment d’indignation et d’injustice ».

error: Content is protected !!