Dernière minute

Le parquet européen demande la levée de l’immunité de deux eurodéputées grecques, dont Eva Kaili

Le parquet européen a demandé ce jeudi 15 décembre 2022 la levée de l’immunité parlementaire de deux eurodéputées grecques dont Eva Kaili, actuellement écrouée dans une affaire de corruption présumée impliquant le Qatar.

Dans un communiqué du parquet européen repris par l’AFP, cette demande s’appuie sur une enquête, distincte de celle concernant le Qatar, réalisée par l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) portant sur l’utilisation des indemnités parlementaires et en particulier la rémunération d’assistants. L’autre élue visée est Maria Spyraki, membre du Parti populaire européen.

Pour rappel, le 9 décembre 2022, Éva Kaïlí est interpellée à Bruxelles par la police belge dans le cadre d’une enquête pour corruption au profit du Qatar menée par l’Office central pour la répression de la corruption. L’eurodéputée sociale-démocrate est arrêtée quelques heures après son compagnon, Francesco Giorgi, également assistant parlementaire attaché au groupe Socialistes et Démocrates (S&D). Des sacs d’argent en liquide contenant environ 600 000 euros sont retrouvés au domicile d’Éva Kaïlí à Bruxelles et auprès de ses proches, dont son père.

error: Content is protected !!