Flash International

RDC : L’escalade de la violence fait des centaines de morts et des centaines de milliers de personnes en déplacement (HCR)

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, se dit profondément préoccupé par l’escalade des attaques brutales contre des civils par des groupes armés non étatiques dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). La dernière attaque meurtrière a eu lieu le 19 janvier sur le site de Plaine Savo pour personnes déplacées internes (PDI) dans la province de l’Ituri. Des hommes armés ont pris d’assaut le site avec des armes à feu et ont tué deux adultes et cinq enfants, déplore le HCR.

De nombreux abris ont été pillés et incendiés. Pas moins de 17 000 personnes ont fui vers la plus grande sécurité de la ville voisine de Bule. Ils vivent maintenant dans des écoles, des églises et des marchés extérieurs mal couverts, sans nourriture ni eau en quantité suffisante, regrette le HCR.

Selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, plus de 200 civils ont été tués au cours des six dernières semaines en Ituri dans une série d’attaques menées par des groupes armés non étatiques, qui ont également détruit 2 000 maisons et fermé ou démoli 80 écoles. Au moins 52 000 personnes ont fui dans une province qui accueille déjà 1,5 million de personnes déplacées. Parmi ceux-ci, 35 000 personnes ont trouvé refuge dans la sécurité relative du site de Rhoe IDP, où l’infrastructure des abris d’urgence, des latrines communes et des espaces de cuisine partagés est désormais mise à rude épreuve sous le poids d’une population de 70 000 personnes, soit près du double de sa capacité prévue.

Des attaques se produisent également dans la province voisine du Nord-Kivu, où une recrudescence dramatique des affrontements a commencé en mars 2022 et où 521 000 personnes ont fui pour sauver leur vie les bombardements aériens et le recrutement forcé par des groupes armés non étatiques. Quelque 120 000 personnes se sont déplacées vers la sécurité relative de la périphérie de la capitale provinciale de Goma, portant des effets personnels sur la tête et des enfants sur le dos. Au total, 2,1 millions de personnes sont déplacées dans la province déchirée par le conflit, rapporte le HCR.

Plus de 5,6 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur de la RDC, ce qui en fait la plus grande population déplacée du continent africain et l’une des plus importantes au monde, à en croire l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

error: Content is protected !!