A la une Economie

UEMOA : Ouverture de la première session ordinaire du conseil des ministres

La première session ordinaire du Conseil des ministres de l’UEMOA de cette année s’est ouverte ce jeudi à Dakar. Elle a été présidée par le ministre de l’Économie et des Finances de la Côte d’Ivoire, également Président du Conseil des ministres, Adama Coulibaly. 

Lors de son allocution d’ouverture, M. Coulibaly a révélé que les perspectives économiques restent favorables même si elles dépendent fortement de l’évolution de la conjoncture internationale, de la situation politique et sécuritaire au sein de l’Union. Les projections de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest annoncent un PIB de 6,5 % pour l’UEMOA en 2024. 

« Nous saluons les résultats et perspectives intéressants dans notre zone et renouvelons nos félicitations aux autorités de l’UEMOA, de la BCEAO, à la BOAD, à l’AMF-UEMOA dont les efforts concourent à l’optimisation des stratégies mises en œuvre pour la configuration de nos économies », a déclaré Adama Coulibaly.

Lors de cette première session ordinaire, plusieurs points ont fait l’objet de discussions. L’un d’entre eux concerne la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Les ministres ont approuvé la proposition du Benin fixant les montants seuils complémentaires nécessaires pour renforcer l’application de la loi uniforme relative à cette lutte.

Le Conseil des ministres a également appliqué ‘’les articles 5 et 8 de l’annexe à la convention régissant la commission bancaire de l’UEMOA permettant le renouvellement du mandat des membres du collège de résolution’’. Selon M. Coulibaly, il a également adopté ‘’l’approbation des comptes annuels de la Banque ouest africaine de développement et de son rapport annuel au titre de l’année 2023’’.

Par ailleurs, le conseil a annoncé la nomination du représentant de la Guinée Bissau au sein du comité de politique monétaire en application des statuts de la BCEAO. « Elle permet, selon le président du conseil des ministres, d’assurer la représentation de l’ensemble des États membres de l’Union au sein de cet organe important de la banque centrale ».

Cette présente session se tient dans un contexte de poursuite de la croissance économique dans l’UEMOA malgré la conjoncture internationale peu favorable.

cleardot.gif
error: Content is protected !!