Dernière minute

ONU : « Ce n’est pas uniquement la crise en Ukraine qui remet en cause la raison d’être cette organisation » (Geoffrey Onyeama)

La 77e Assemblée générale des Nations unies s’est ouverte ce lundi 19 septembre à New York. En marge, Geoffrey Onyeama, ministre des Affaires étrangères du Nigeria, s’est prêté au jeu de questions-réponses de Christophe Boisbouvier de RFI et de Marc Perelman de France 24.

Les journalistes français lui demandaient s’il craint vraiment pour l’avenir du système onusien ? En ce sens que l’agression russe, un membre permanent du Conseil de sécurité, semble réellement mettre en danger la raison d’être de l’ONU.

C’est l’occasion pour Geoffrey Onyeama de ressasser la sempiternelle demande des Africains : « Je ne crois pas que cette crise de l’Ukraine peut vraiment mettre en cause tout le système des Nations unies. Je crois qu’il y a d’autres raisons. Il y a par exemple, pour les pays africains, il y avait un besoin d’avoir des réformes des Nations unies, parce que les Nations unies est une organisation qui a été créée au lendemain de la deuxième guerre mondiale et qui n’est pas aussi inclusive. Parce que l’on sait que ce sont les gagnants de cette guerre qui ont constitué le Conseil de sécurité et la plupart des pays membres des Nations unies n’étaient pas là quand ça a été créé. Donc, il y a, au fond, cet aspect de cette organisation qui ne correspond plus à la réalité actuelle. Ce n’est pas uniquement la crise en Ukraine qui remet en cause la raison d’être cette organisation », a laissé entendre le chef de la diplomatie nigériane.