A la une International

Niger : Niamey et Washington entament les discussions pour le retrait des soldats américains

FILE — US Special Forces soldiers training Nigerian forces in Agadez, Niger on April 12, 2018. Niger has been a centerpiece of American efforts to combat surging Islamist militancy in the Sahel region for a decade. (Tara Todras-Whitehill/The New York Times)

Le départ des soldats américains du territoire nigérien semble désormais imminent. Après avoir accepté, la semaine dernière, de retirer ses plus de 1.000 soldats du Niger, Washington a annoncé lundi le début des discussions avec Niamey sur le retrait de ses troupes déployées dans le cadre de la lutte antijihadiste au Sahel, a déclaré le Pentagone.

« Nous pouvons confirmer le début des discussions entre les États-Unis et le Niger sur le retrait ordonné des forces américaines du pays », a déclaré le porte-parole du Pentagone Pat Ryder. Une « petite délégation du Pentagone et du commandement militaire américain pour l’Afrique » participe aux discussions, a-t-il précisé.

Dans un communiqué publié lundi, le chef de la diplomatie nigérienne, Bakari Yaou Sangaré, a indiqué avoir eu « des discussions » avec l’ambassadrice des États-Unis à Niamey, Kathleen Fitzgibbon, portant « sur la question du départ des troupes militaires américaines du Niger ».

Un entretien qui s’est déroulé en présence de Maria Barron, directrice de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) à Niamey, qui a assuré que l’agence allait « poursuivre sa coopération bilatérale » avec le Niger, annonçant « un nouvel accord devant remplacer celui en cours qui expire en septembre 2024 », toujours selon le communiqué.

Le gouvernement du Niger, avait dénoncé en mars, juste après le coup d’État qui a porté au pouvoir le Général Tiani, l’accord de coopération militaire en vigueur avec les États-Unis, estimant que la présence américaine était désormais « illégale ».

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!