A la une International

Burkina Faso: une organisation de la société civile demande à la CPI d’enquêter sur la situation sécuritaire

Au Burkina Faso, la coalition de l’Afrique francophone pour la CPI alerte et interpelle le procureur de la Cour pénale internationale mais également l’Union africaine et les Nations unies en ce qui concerne de nombreux massacres de civils dans le pays et la privation de liberté d’acteur de la société civile, de syndicats et d’hommes politique. Les responsables de ces coalitions demandent d’urgence des enquêtes et des poursuites contre les auteurs allégués de ces crimes.

Dans un courrier transmis à la Haye mais aussi à des interlocuteurs de l’Union africaine et aux Nations unies, Ali Ouattara, le coordinateur des Coalitions francophones de la CPI, évoque les millions de burkinabè déplacés, les milliers de morts victimes d’attaques terroristes mais aussi d’exactions commises par les forces régulières ou leur supplétif VDP, sans oublier certains crimes à caractère ethniques commis sur le territoire burkinabè. Il est notamment question de l’enlèvement de plusieurs personnalités civiles ou politiques, d’enrôlements forcés dans l’armée ou encore des massacres de Nodin et Soro en février dernier.
 
Le texte évoque le fait que « Face à ce cycle d’impunité, souligne le document, il est crucial que des procédures judiciaires soient engagées pour arrêter les auteurs et rendre justice aux victimes ».

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!