International

Bénin : Le directeur du CNHU auditionné par la police après le décès de 4 patients pour défaillance d’électricité

L’enquête ouverte se poursuit suite au décès de quatre patients en soins intensifs au Centre national hospitalier universitaire de Cotonou. L’audition du directeur général a duré un peu moins de 2 heures ce mardi 11 octobre. À la fin, il est reparti. L’interrogatoire du directeur général a permis de savoir qu’il y a, en fait, eu deux coupures d’électricité, la première, jeudi vers 13h30 et la seconde au petit matin du vendredi. On apprend que le CNHU est équipé de deux grands groupes électrogènes, mais il y a eu des défaillances dans les choses à faire quand une coupure survient.

De nouvelles auditions sont prévues ce mercredi. Le chef service réanimation et l’administrateur des gardes ont été également interrogés. Ils n’ont pas été retenus pour l’instant, l’enquête se poursuit. Il n’y a donc pas eu de nouvelles gardes à vue, en dehors des quatre ordonnées lundi soir. Les enquêteurs veulent voir s’il y a eu défaillance du côté du corps médical. Le dossier devrait être présenté au parquet d’ici la fin de la semaine sauf si une investigation complémentaire est nécessaire.

« Nous nous attendons à ce que l’enquête aille rechercher les causes et les responsables de cette coupure d’électricité et, deuzio, l’enquête doit pouvoir nous situer sur les causes et responsables aussi de l’absence de dispositif pour servir de relai en cas de coupures d’électricité au niveau du CNHU », a déclaré Robin Accrombessi, président de l’association des consommateurs du Bénin.

Le 09 octobre, dans un communiqué, le ministre de la santé a déclaré « J’ai été saisi d’un dysfonctionnement dans le service de réanimation du Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoukou MAGA (CNHU-HKM) de Cotonou qui aurait malheureusement conduit au décès de quatre (4) de nos compatriotes le vendredi 7 octobre 2022 ». Il a poursuivi

« Le Gouvernement, à travers le Ministère de la Santé, a diligenté une enquête en vue d’élucider cette situation, de situer les responsabilités et prendre les mesures qui s’imposent. Par ailleurs, je signale que le Président de la République a personnellement saisi l’Autorité de Régulation du Secteur de la Santé à l’effet de la voir s’occuper du dossier. De même, le Procureur de la République est saisi pour les suites judiciaires à donner », avait signifié le ministre de la santé.

error: Content is protected !!