A la une Culture

‘Emancipation’, le film qui pourrait marquer le retour de Will Smith au cinéma après son exclusion des Oscars pour 10 ans

Le selfie “épique” a tourné sur les réseaux sociaux. Will Smith pose aux côtés de Tyler Perry (producteur), Kenya Barris (réalisateur), Rihanna (chanteuse), Dave Chappelle (humoriste), Asap Rocky (chanteur) entre autres, lundi 24 octobre, dans une salle de cinéma. L’acteur américain a diffusé, en exclusivité à un groupe de célébrités de haut niveau, ‘Emancipation’, son prochain film prévu en décembre. Pour les internautes, c’est une manière de s’assurer d’un soutien auprès d’une communauté noire sélective avant l’arrivée du long métrage sur l’esclavage.

“Cette nuit est pour les archives! Un groupe d’amis incroyable et brillant s’est réuni et a été témoin de l’art véritable. La conversation qui a suivi est tout ce que nous espérons en tant que créateurs dans cette industrie”, a écrit le créateur de ‘Black-ish’, Kenya Barris sur Instagram. “Je suis toujours sous le choc de ‘Emancipation’. C’est vraiment puissant, émouvant et captivant”, a dit Tyler Perry.

Selfie de Will Smith avec des stars de Hollywood

‘Emancipation’ raconte l’histoire vraie d’un esclave en fuite à la quête de liberté. Inspirée en partie des épreuves et exploits de “Peter le fouetté”, un esclave qui s’est échappé d’une plantation pendant la guerre de Sécession et dont les photos, preuves des horreurs esclavagistes, vont contribuer à alimenter la cause abolitionniste.

L’esclave Peter montrant son dos lors d’une examination médicale en 1863 dans un camp de l’Union

“Tout au long de ma carrière, j’ai refusé de nombreux films sur l’esclavage. Je n’ai jamais voulu nous montrer comme ça. Et puis cette image est arrivée”, explique le mari de Jada Pinkett à un média américain. “C’est un film sur la liberté. C’est un film sur la résilience. C’est un film sur la foi. C’est un film sur le cœur d’un homme”, a ajouté l’ancien Prince de Bel Air.

C’est le premier film mettant en vedette l’acteur depuis l’incident des Oscars (récompense ultime du cinéma). Will Smith y a giflé le comédien Chris Rock qui a tourné en dérision l’alopécie de son épouse Jada Pinkett Smith et s’est fait exclure de la compétition pour 10 ans. L’acteur oscarisé pour son rôle dans ‘King Richard’ s’est par la suite excusé mais les professionnels du cinéma ne misaient pas sur son retour sur le grand écran et pour un grand rôle d’aussi tôt.

Ce nouveau film d’Antoine Fuqua (Jour de formation, Les larmes du soleil…) pourrait marquer le retour de Will Smith sur le petit écran après la baisse de sa cote de popularité aux Etats-Unis. Ce retour sur scène pousse certains à croire que le film pourrait bien concourir aux Oscars de cette année et que le retour du Prince de Bel Air dans les bonnes grâce de l’industrie se fera plus aisément.