A la une Politique

Rapport de la cour des comptes : le premier ministre initie une concertation avec la société civile

Amadou Ba a rencontré ce mardi 03 janvier des organisations de la société civile à la Primature. Le sujet relatif au dernier rapport de la cour des comptes était au centre des débats. Dans le document de 180 pages, la cour a émis des recommandations mais aussi demandé l’ouverture d’informations judiciaires pour divers manquements évalués à plus de 6,6 milliards de FCFA. « De telles pratiques si elles sont avérées, heurtent l’éthique et n’honore pas notre administration », estime Amadou Ba.

Le chef du gouvernement s’est tout de même réjoui que « notre pays dispose d’institutions fortes, compétentes et crédibles ». Des institutions qui, selon lui « sont en mesure de diagnostiquer nos maux et de proposer des solutions pertinentes pour restaurer l’harmonie dans l’intérêt des populations ».

« En recourant à l’audit, le principal besoin qui est satisfait est la réduction de l’asymétrie d’information. La qualité de l’audit du Fonds de riposte et de solidarité réside alors dans la mesure de l’adéquation du service rendu aux attentes des citoyens, voire à la bonne gouvernance de l’État dans une optique des parties prenantes», a précisé le Premier ministre.

Quelques jours après la publication de ce rapport, la Cour des Comptes a adressé des recommandations au ministre de la justice, Ismaïla Madior Fall. À cet effet, Amadou Ba précise que « la Chancellerie étudie les recommandations en vue de leur mise en œuvre selon les règles et procédures idoines ».