Flash Justice

Cinq réseaux de trafiquants de migrants démantelés Entre Karang et Saint-Louis

Entre le 29 avril et le 2 mai 2024, la DNLT, la division nationale de lutte contre le trafic de migrants et pratiques assimilées, a réalisé une série d’opérations dans le cadre de la lutte contre l’émigration irrégulière au Sénégal. L’antenne de la DNLT de Saint-Louis a joué un rôle central dans cette initiative, présentant sept individus au procureur de la République pour leur implication présumée dans quatre voyages clandestins par voie maritime. 

Selon Rewmi Quotidien, repris par PressAfrik, les opérations ont débuté le 29 avril avec l’immobilisation de deux embarcations et l’arrestation des organisateurs de ces voyages illégaux, dont un certain M. Fall identifié comme l’instigateur principal d’un réseau de trafic de migrants. Une enquête a également permis l’interpellation de plusieurs autres individus, dont I. Diouf et N. Diatta, impliqués dans des activités de trafic de migrants.

Dans une autre affaire, P. N. Sogué a été appréhendé en tant que capitaine présumé d’une pirogue destinée à partir de la Mauritanie pour les îles Canaries. Les efforts de la DNLT ont également porté leurs fruits à Karang situé dans le département Foundiougne où deux ressortissants gambiens ont été interceptés alors qu’ils tentaient de rejoindre une pirogue en partance pour l’Espagne.

Informés de ces activités, les éléments de la DNLT de Dakar ont agi rapidement pour démanteler un réseau de trafiquants de migrants établi à Bargny, aboutissant à l’arrestation de 41 migrants de différentes nationalités ainsi que des organisateurs de ce périple.

Au terme de l’enquête, les organisateurs présumés de ces voyages illégaux ont été déférés au parquet de Dakar pour « association de malfaiteurs et complicité de trafic de migrants par voie maritime ».

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!