A la une Politique

Les importants chantiers du président Macky Sall pour l’éducation en 2023

À 13 mois de la présidentielle, le président de la République a fait le bilan de l’année dans le secteur de l’éducation et a annoncé les chantiers qui vont être menés au cours de l’année. Lors de son adresse à la nation du 31 décembre, Macky Sall a annoncé la construction de dizaines de lycées, la rénovation de certains d’entre eux et le financement des daaras qui va être mis en place au cours de l’année 2023. “Éduquer et former nos enfants, c’est entretenir la lumière du savoir qui éclaire les esprits et illumine notre marche vers le Sénégal de nos rêves. C’est pourquoi l’Etat continue d’investir plus de 25% du budget national dans l’éducation et la formation”, a affirmé Macky Sall.

Le secteur de l’éducation nationale (778 milliards) et de l’enseignement supérieur (334 milliards) engrange plus de 1000 milliards de fcfa, soit ⅙ du budget total voté cette année. Ce budget va, entre autres, servir à lancer plusieurs projets. Macky Sall a ordonné le lancement des travaux de construction de 22 lycées et collèges dans les régions de Dakar, Thiès, Kaolack, Kaffrine et Sédhiou et la réhabilitation de plusieurs lycées à travers le pays (Blaise Diagne, Seydina Limamou Laye, Seydou Nourou Tall John Fitzgerald Kennedy, El Hadji Malick Sy de Thiès, El Hadj Oumar Foutiyou Tall et Charles de Gaulle de Saint Louis, Valdiodio Ndiaye de Kaolack et Djignabo de Ziguinchor).

L’Etat a entre autres inauguré l’Université Amadou Makhtar Mbow, démarré l’enseignement dans les classes préparatoires aux grandes écoles et finalisé plusieurs autres projets dans le domaine de l’enseignement supérieur avec notamment l’amélioration des ENO de l’Université virtuelle du pays. La performance de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, classée 1re dans la catégorie des établissements d’enseignement supérieur francophone, a poussé le chef de l’Etat à dire que “tout cela montre que nous devons continuer à investir dans l’école, parce que c’est opportun et productif”.

En outre, les daaras ont désormais une part établie dans les fonds de dotation comme l’avait annoncé le chef de l’Etat en novembre lors de sa rencontre avec les chefs de ce secteur. “En attendant la mobilisation prochaine d’autres moyens, j’ai décidé d’allouer au système éducatif des daaras 20% des fonds de dotation”, a dit M. Sall tout en invitant les daaras à se faire recenser et à se regrouper afin d’en bénéficier.