International

Au forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies, Aminata Touré appelle « l’occident à reconnaître ses torts »

Le Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies s’est tenu au Maroc, un rendez-vous auquel l’ancienne Première ministre Aminata Touré a participé. Elle estime que l’occident doit « reconnaître ses torts » et s’engager à les réparer partout où il sera nécessaire et spécialement en Afrique.

“Pour qu’un dialogue sain s’établisse, il faudrait d’abord que l’Occident reconnaisse ses torts et s’engage à les réparer. Le dialogue doit commencer par vider définitivement le contentieux de l’esclavage et de la colonisation qui ont encore des impacts sur l’Afrique et qui alimente le racisme que nous vivons”, a déclaré Mimi Touré.

Le rendez-vous pour la tolérance et le respect mutuel des différentes civilisations a été une nouvelle occasion pour rappeler que la paix passe par l’acceptation de l’autre. “Dans ce monde troublé, nous devons apaiser les tensions, favoriser l’inclusion et la cohésion sociale, et faire émerger des sociétés plus unies et plus résilientes”, a affirmé Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU.

Pour cette neuvième édition, plus de 1.000 représentants d’environ 100 pays ont participé au forum. Alors que le monde est préoccupé par des crises de violence et la montée de l’extrémisme et du racisme, il est important que les pays trouvent des moyens de préserver la paix. “Il faut continuer le dialogue, mais aussi être tolérant les uns envers les autres” tout en vivant dans le respect mutuel, a ajouté Aïssata Tall Sall, ministre des affaires étrangères qui a également prit part au forum.

Les parties se sont engagées à adopter la déclaration de Fès qui souligne l’importance de l’éducation, du sport, des chefs religieux entre autres dans les processus de paix. La déclaration a également salué les initiatives internationales comme celle de l’UNESCO pour la préservation du patrimoine culturel.