Flash International

Gambie : la perpétuité requise contre l’ancien ministre de l’Intérieur Ousman Sonko

L’ancien ministre gambien de l’Intérieur Ousman Sonko risque gros. La procureure de la Confédération du Tribunal pénal fédéral a requis lundi la peine de prison à perpétuité contre lui.

M. Sonko est accusé de plusieurs chefs d’accusation partant des crimes contre l’humanité, torture, enlèvement à l’exécutions extrajudiciaires. Des faits qui lui sont reprochés pendant qu’il était aux affaires entre 2000 et 2016 sous le régime de l’ancien président Gambien Yahya Jammeh.

Son jugement se déroule en Suisse où il était en exil depuis 2017. Son procès, qui a débuté en janvier dernier, est historique et son verdict sera une victoire pour ces plaignants. Selon l’ONG Trial International qui est à l’origine du procès, le réquisitoire de la procureure fédérale est une satisfaction.

« C’est à féliciter. La réponse judiciaire à cette question constituera un précédent, car jamais un tribunal suisse ne s’est encore prononcé à ce sujet. Il s’agira donc d’une jurisprudence utile à l’évolution du droit, dans le domaine des crimes internationaux », a réagi Benoît Meystre, conseiller juridique pour l’ONG Trial International qui est à l’origine du procès.  

Les avocats des victimes et d’Ousman Sonko vont désormais se succéder jusqu’à la dernière audience, vendredi 8 mars, durant laquelle leur client aura le droit de s’exprimer. L’affaire sera ensuite mise en délibéré.

error: Content is protected !!