A la une

La souveraineté alimentaire de l’Afrique au menu d’une rencontre de trois jours à Dakar

Le Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD) va abriter, du mercredi 25 au vendredi 27 janvier, la rencontre africaine sur la sécurité alimentaire. À Dakar, les dirigeants sénégalais et africains en partenariat avec la Banque Africaine de Développement (BAD) vont essayer d’aller “vers des actions concrètes afin d’assurer la souveraineté alimentaire” du continent.

“Des représentants d’une quarantaine de pays dont 20 chefs d’Etat et de gouvernement seront au Forum de Dakar pour défendre leurs pactes nationaux de souveraineté alimentaire afin de convaincre les bailleurs de la pertinence des projets élaborés dans le domaine de l’agriculture, la pêche, l’élevage”, a déclaré le ministre de l’Agriculture, de l’Équipement rural et de la Souveraineté alimentaire, Aly Ngouille Ndiaye.

Le Sommet panafricain va se tenir sous le thème “Nourrir l’Afrique : souveraineté alimentaire et résilience’’. Un événement continental axé sur l’engagement des chefs d’Etat et de gouvernements africains à mobiliser des ressources destinées à exploiter les potentiels agricoles et alimentaires du continent pour sortir principalement de la dépendance.

Ces dernières années, le continent a vu sa sécurité alimentaire menacée par la crise sanitaire puis par la guerre en Ukraine. Cette rencontre de trois jours devrait donc permettre aux pays africains de mettre en place les contours d’une action de souveraineté alimentaire commune. Une des grandes problématiques du continent où des millions de personnes vivent dans la pauvreté et dans l’insécurité alimentaire.