A la une International

Espagne : la justice se penche sur l’affaire Juan Branco, deux gradés de la police sénégalaise sous enquête

AFFAIRE BENJAMIN GRIVEAUX

La justice espagnole examinera lundi prochain l’affaire de l’arrestation de Juan Branco par la police sénégalaise le 5 août 2023 en Mauritanie. L’avocat de Ousmane Sonko sera entendu en tant que « témoin-victime » concernant sa plainte pour « délit de terrorisme commis sur un citoyen espagnol ».

Ilan Gabet, militant français engagé dans la promotion et la défense des droits de l’Homme a publié sur son compte X que « La justice espagnole a ouvert une procédure criminelle pour enlèvement contre les autorités mauritaniennes et sénégalaises pour l’arrestation de Juan Branco ».

Juan Branco cible deux hauts gradés de la police sénégalaise.
Il les accuse d’avoir orchestré le « groupe armé sans insigne officiel » qui l’a « enlevé » en Mauritanie et l’a clandestinement transféré à Dakar alors qu’il travaillait en tant qu’assistant du conseil de la Cour pénale internationale.

L’incident remonte à juillet 2023, lorsque Juan Branco avait débarqué illégalement sur le territoire sénégalais alors qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Sa présence lors d’une conférence de presse du collectif de l’avocat du nouveau Premier ministre Ousmane Sonko qui se trouvait en prison, avait provoqué des interrogatoires. Après plusieurs jours de cavale, il avait été intercepté en Mauritanie et envoyé à Reubeuss, la prison de Dakar.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!