A la une International

Séminaire intergouvernemental entre la France et le Sénégal : 5 feuilles de route adoptées et six accords signés

Le Premier ministre sénégalais Amadou Ba et son homologue française Elisabeth Borne ont conduit ensemble, jeudi 8 décembre à Paris, la 5e édition du séminaire intergouvernemental entre la France et le Sénégal. Au cours de cette rencontre de haut niveau les deux chefs de gouvernement ont abordé « l’ensemble des secteurs de leurs partenariats.

« Faisant écho à la volonté de nos deux chefs d’Etat nous continuons d’œuvrer à l’approfondissement de nos relations et de notre partenariat stratégique fondé sur nos valeurs partagées de promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’homme dans le respect de nos spécificités », a fait savoir Amadou Ba à la conférence de presse conjointe.

Au cours de leurs discussions, les deux gouvernements ont réaffirmé leur engagement commun de bâtir un monde meilleur à travers un new deal pour une gouvernance économique, politique et mondiale plus juste et plus inclusive. « Nous avons réaffirmé la volonté de poursuivre nos efforts pour lutter contre le changement climatique dans l’esprit de l’accord de Paris tout en prenant en compte les besoins des pays en développement y compris pour la transition énergétique et les mesures d’accompagnement », a ajouté le Premier ministre sénégalais.

Pour la Première ministre française, ce séminaire est un symbole fort de la relation qui lie les deux pays. « Il n’y a pas tant de pays avec qui la France tient des séminaires intergouvernementaux et le Sénégal est le seul pays en Afrique subsaharienne avec lequel nous le faisons. Cela témoigne à la fois de la solidité des liens qui unissent nos deux pays et l’excellences des relations que nous entretenons au quotidien. Ces relations sont denses, dynamiques, empreintes de confiance et d’amitié historique », a-t-elle déclaré.

Cela témoigne aussi, d’après Elisabeth Borne, d’un regard commun sur l’avenir et sur les défis et une volonté conjointe de les relever.

« Agir pour notre jeunesse c’est aussi écouter ses aspirations et y répondre » (Borne)

Au cours de ce séminaire, 5 feuilles de route ont été adoptées et six accords signés. Selon Mme Borne, ces accords marquent une convergence de vue entre les deux pays. Ils sont aussi le fruit de la dynamique portée par Emmanuel Macron et Macky Sall pour renforcer encore les liens, renchérit-elle.

« Notre première priorité c’est la jeunesse. Nous voulons également encourager les échanges universitaires entre la France et le Sénégal. Nos discussions avancent vers la mise en place d’une école franco-sénégalaise ou encore l’expérimentation de l’hybridation de programmes scolaires sénégalais et français. Notre objectif c’est une proximité plus forte entre nos systèmes éducatifs », a déclaré la Première ministre française qui a fait souligné qu’« Agir pour notre jeunesse c’est aussi écouter ses aspirations et y répondre ».

Amadou Ba a félicité Elisabeth Borne pour son engagent à préserver le multilatéralisme renforcé gage, dit-il, d’un monde plus juste et plus solidaire. Dans le même élan, il a salué l’engagement de la France aux côtés des pays africains pour lutter contre le terrorisme au Sahel et la criminalité transfrontalière.

Sur le plan bilatéral, les deux gouvernements se sont félicités de la relation de confiance entre la France et le Sénégal. Ils se sont également félicités des bonnes performances économiques du Sénégal qui projette une croissance de 10% en 2023, selon Amadou Ba. Lors de leurs échanges les deux pays ont aussi revisité les principaux aspects de de leur coopération, notamment le soutien que la France apporte au Sénégal pour renforcer sa résilience face aux multiples chocs exogènes et son accompagnement à la politique de relance économique du Sénégal, dans un contexte post-Covid.

Les deux pays ont également mis l’accent sur l’agriculture, l’agroalimentaire, le numérique, la formation, le soutien au secteur privé, l’investissement. Le sport n’a pas été en reste car Amadou Ba et Elisabeth Borne ont évoqué Paris 2024 mais aussi Sénégal 2026 (JOJ).

error: Content is protected !!