A la une Politique

Épinglée par un rapport de l’IGE : Aminata Touré dénonce une «  une information totalement fausse »

Ce matin le journal Le Quotidien a relevé le nom de l’ancienne première ministre dans un rapport de l’IGE. « Mme Touré a été mise en cause par une mission de l’Inspection générale d’État (IGE), sur l’utilisation de plus de 2 milliards 136 millions au moins », peut-on lire dans l’article publié sur leur site internet. 

Aminata Touré était alors à la tête du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE), jusqu’à son limogeage le 28 octobre 2020. À l’époque des quotidiens sénégalais avaient déjà soulevé l’existence de «malversations» comme motif de son éviction à la tête de la 4e institution de l’État. Mme Touré s’était défendu affirmant avoir  »dirigé le Conseil économique, social et environnemental pendant 16 mois en stricte conformité avec les règles et standards de bonne gestion. »

« Deux jours après l’annonce de ma candidature à l’élection présidentielle de 2024, deux journaux de la place informent ce matin que j’aurais été épinglée par un rapport de l’IGE finalisé en Mai 2022 et remis au Président de la République qui a ensuite fait de moi la tête de liste de sa Coalition aux élections législatives du 29 Juillet 2022 », a cette fois, réagi celle qui a dirigé l’institution pendant plus d’un an.

Elle dénonce « une information totalement fausse ayant pour seul but de porter atteinte à mon honorabilité et par la même occasion créer un contre-feu à la gestion scandaleuse des 1000 milliards des Fonds COVID ». La désormais opposante du régime en place considère que « cette technique d’intimidation ancienne » ne saurait l’impressionner.

Pour montrer son irréprochabilité, Mme Touré  exige « une audition publique collective de l’Inspection Général d’État des trois Présidents du CESE nommés par le Président Macky Sall à savoir Mme Aminata Tall qui a exercé pendant 6 ans, moi-même, Aminata Touré qui ai exercé pendant 1 an et 4 mois et l’actuel Président du CESE, Mr. Idrissa Seck en poste depuis 2 ans et 2 mois. Chacun de nous viendrait avec ses documents comptables en main et se prêterait sans réserve aux questionnements de l’IGE en présence de la presse nationale et internationale et sous l’appréciation des sénégalais ».