A la une

Ouverture du 2e sommet de Dakar sur le financement des infrastructures en Afrique

Le deuxième Sommet de Dakar sur le financement des infrastructures en Afrique, organisé par l’AUDA-NEPAD (Agence du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique) s’ouvre ce 2 février avec l’ambition de maintenir l’élan vers des infrastructures de classe mondiale en Afrique.

Face au constat que le déficit d’infrastructures, leur qualité et accessibilité insuffisantes, privent chaque jour le continent africain d’opportunités socio-économiques vitales, l’AUDA-NEPAD a défini le deuxième plan d’action prioritaire du Programme de Développement des Infrastructures en Afrique (PIDA-PAP 2), en résonance avec la feuille de route de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. Le PIDA PAP-2, entériné par les Chefs d’Etat de l’Union africaine en février 2021, a identifié 69 projets prioritaires pour un investissement total de 160 milliards de dollars, a fait savoir le directeur de la mise en œuvre et de la coordination de programmes à l’AUDA-NEPAD, Amine Idriss Aloum.

Parmi eux, 20 projets prioritaires dans l’énergie, les transports, l’eau ou les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont été sélectionnés et seront présentés durant ce sommet les 2 et 3 février aux chefs d’État et de gouvernements présents à l’événement, aux investisseurs privés et aux partenaires de développement. Ils ont en commun de participer activement à l’accélération de l’industrialisation de l’Afrique et à son intégration régionale grâce à une logique de création de corridors.

Ils ont par ailleurs passé l’épreuve de sélection et de minimisation des risques du Service Delivery Mechanism de l’AUDA NEPAD et ont donc été qualifiés comme faisables et financièrement soutenables et profitables, a rassuré M. Aloum.

Après le premier Sommet de Dakar sur le Financement tenu en 2014, cette deuxième édition illustrera le changement de paradigme en cours dans le financement et développement des infrastructures en Afrique. En effet, avec le renforcement du concept de corridor intra-africain intégré, l’AUDA-NEPAD encourage une approche multisectorielle du développement des infrastructures avec un accent fort sur l’intégration régionale des territoires tout en durcissant ses exigences en matière de faisabilité et bancabilité.

« Bien que les nombreux partenaires de l’événement soient déjà pleinement mobilisés, il est essentiel d’engager de manière substantielle le secteur privé, qui est structurellement moins mobilisé sur les projets de développement d’infrastructures en Afrique que dans d’autres régions du monde », a dit Nardos Bekele-Thomas, Directrice générale de l’AUDA-NEPAD.

A l’issue du Sommet, les engagements financiers pris durant les deux jours de l’évènement seront présentés lors d’une déclaration officielle soulignant l’engagement de long-terme des différents acteurs pour soutenir le développement des infrastructures en Afrique et les hisser à un niveau de classe mondiale, au service de la souveraineté du continent.

A propos de l’AUDA-NEPAD :

Créée en 2001 et intégrée à l’Union africaine en 2018, l’Agence du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) est l’organe de mise en œuvre de la stratégie de développement de l’Agenda 2063 de l’UA. La mission de l’AUDA-NEPAD est de coordonner et exécuter les projets infrastructurels régionaux et continentaux prioritaires pour promouvoir l’intégration régionale.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire