Culture

Cannes 2023 : ‘Banel et Adama’ de la réalisatrice franco-sénégalaise Ramata Toulaye Sy en lice pour la Palme d’Or

Le 1er long-métrage de la réalisatrice franco-sénégalaise Ramata Toulaye Sy “Banel et Adam’ a été retenu dans la sélection officielle du festival de Cannes. La sélection composée de 19 films a été dévoilée ce jeudi 13 avril lors d’une conférence de presse.

Il (le film) est » à la lisière de la fiction, de l’essai, d’une certaine déclaration politique, d’un engagement humain, humaniste et féministe » et « offre un cinéma tout à fait fort et singulier”, a déclaré le délégué général du festival de Cannes, Thierry Frémaux. Cette 76e édition, prévue du 16 au 27 mai, a reçu la candidature de deux-mille films, ce qui selon M. Frémaux “prouve la vitalité du cinéma mondial”.

« Le film raconte une histoire d’amour presque impossible dans le Fouta où les traditions et les valeurs traditionnelles mettent une pression à un jeune couple qui veut vivre son amour. C’est une histoire entre modernité et tradition chez les Peuls au Fouta », a expliqué Souleymane Kébé, l’un des producteurs du film.

La réalisatrice est est la deuxième cinéaste sénégalaise sélectionnée en compétition officielle à la croisette après Mati Diop en 2019. Ramata Toulaye Sy a remporté le Tanit de bronze lors des dernières Journées cinématographiques de Carthage pour son court-métrage ‘Astel’, elle a été primé en 2021 au Festival international de Toronto et en 2022 au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand.

Au total, ce sont cinq films africains qui vont être présentés lors du plus grand festival de cinéma au monde, dont deux en lice pour la Palme d’or.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire