A la une International

Crise au Niger : L’Algérie suspend sa médiation avec les autorités de Niamey

La médiation entreprise par Niamey pour une sortie de crise au Niger semble désormais au point mort, alors le ministère algérien des affaires étrangères annonçait la semaine dernière que le gouvernement nigérien avait accepté sa proposition de médiation.

Dans un communiqué publié le 9 octobre, le gouvernement algérien informe que « les échanges sur une visite à Niamey n’ont pas été concluants » et soulève des « interrogations légitimes » sur la volonté réelle des autorités nigériennes.

« Le gouvernement algérien a décidé de surseoir à l’engagement des discussions préparatoires envisagées jusqu’à l’obtention des clarifications qu’il estime nécessaire au sujet de la mise en œuvre de la médiation algérienne » renseigne la même source

L’initiative algérienne lancée fin août est basée sur la restauration, dans un délai de 6 mois, de l’ordre constitutionnel avec la participation de toutes les parties « sans exclusion ».

Le Premier ministre nigérien Ali Mahamane Lamine Zeine déclarait alors avoir appris l’annonce algérienne « sur les réseaux sociaux », affirmant qu’il « y a eu incompréhension avec l’Algérie », avec qui il fallait d’abord « s’entendre sur le contenu de l’initiative ».