A la une Santé

Sénégal : L’ARP recommande d’éviter de prescrire, de conseiller et d’utiliser certains médicaments contre le rhume

Après l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en France, c’est au tour du Sénégal de déconseiller l’utilisation des vasoconstricteurs par voie orale contenant de la pseudoéphédrine. Au Sénégal, l’Agence sénégalaise de Réglementation pharmaceutique (ARP) a été informée du risque d’événements indésirables graves associés à l’utilisation par voie orale de médicaments contenant de la pseudo éphédrine.

Il s’agit de cas rares de syndrome d’encéphalopathie postérieure réversible (PRES) et de syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible (RCVS) chez des individus ayant utilisé des médicaments à base de pseudo éphédrine. Les symptômes courants de ces syndromes incluent des maux de tête, des nausées et des convulsions.

Par conséquent, le comité de sécurité de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a entamé une réévaluation de la balance bénéfice/risque des médicaments contenant de la pseudo éphédrine administrés par voie orale.

La pseudo éphédrine est un composant couramment utilisé pour traiter la congestion nasale résultant d’un rhume, d’une grippe ou d’une allergie, administrée seule ou en combinaison avec d’autres médicaments.

Par mesure de précaution et en attendant les conclusions de l’étude en cours mené par le comité des experts de l’EMA, L’ARP recommande d’éviter de prescrire, de conseiller et d’utiliser les médicaments à base de pseudo éphédrine par voie orale en cas de rhume, de grippe ou d’allergie.

L’ARP rassure les populations qu’un suivi intense est fait sur la surveillance des effets indésirables de ses médicaments au Sénégal et les mesures idoines seront prises dès l’obtention des résultats de l’étude complémentaire en cours avec EMA.

Huit médicaments sont précisément concernés par cette mise en garde dont Actifed et Humex très utilisés par les patients atteints de rhume.  

error: Content is protected !!