A la une International

Le Niger annonce le début de l’exportation de son pétrole pour janvier 2024

Dans une récente allocution à la télévision nigérienne, le Général Abdourahamane Tiani a fait une importante annonce pour l’économie nationale. Selon le chef du régime militaire du pays, « le transport du brut est en cours jusqu’à l’océan Atlantique » et « en janvier prochain […] nous pouvons espérer les premières sorties de barils du brut nigérien ».

Sur les « 90 000 barils » produits « par jour » qui seront acheminés vers le Bénin, le Niger touchera 25,4 % des recettes, soit celles de « 22 860 barils par jour », a précisé le nouveau dirigeant du Niger. Le pétrole brut sera acheminé depuis Agadem (sud-est) jusqu’au Bénin voisin, via le port de Sèmè, par un oléoduc géant de 2000 km mis en service au début de novembre.

Au total, six milliards de dollars ont été investis, dont 4 milliards de dollars pour développer les champs pétroliers (gisement d’Agadem) et 2,3 milliards de dollars pour la construction de l’oléoduc, selon le gouvernement nigérien. Ces investissements ont permis de porter la production pétrolière du Niger à 110.000 barils par jour, dont 90 000 barils doivent être exportés. L’or noir est extrait par la China National Petroleum Corporation (CNPC).

Le chef du CNSP a annoncé que dans un futur proche, la priorité du pays sera d’établir un système local de raffinage du pétrole brut, dans le but de permettre aux populations locales de bénéficier pleinement des ressources provenant de l’industrie pétrolière.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire