A la une International

Le Mali, le Burkina Faso et le Niger annoncent la création d’une ‘’force conjointe’’ anti-jihadiste

Les trois pays à l’initiative de l’Alliance des États du Sahel (AES), le Burkina Faso, le Mali et le Niger, ont annoncé mercredi la création d’une force militaire conjointe pour lutter contre les attaques jihadistes qui les frappent depuis des années.

Réunis à Niamey, les chefs des armées des trois pays ont annoncé mercredi la création d’une « Force conjointe » anti-jihadiste. Cette « force conjointe des pays de l’AES (…) sera opérationnelle dans les plus brefs délais pour prendre en compte les défis sécuritaires dans notre espace », indique le général Moussa Salaou Barmou, chef d’état-major nigérien des armées, dans un communiqué publié à l’issue de la réunion.

Les contours et les effectifs de cette force n’ont pas été précisés. « Nous sommes convaincus qu’avec les efforts conjugués de nos trois pays, nous parviendrons à créer les conditions d’une sécurité partagée », a assuré le général Barmou. Les trois pays sont confrontés à des violences jihadistes récurrentes et meurtrières depuis des années.

Cette annonce marque une nouvelle étape dans le rapprochement entre ces trois pays dirigés par des militaires. Fin janvier, ils avaient annoncé leur départ de la Cedeao. Quelques mois auparavant, ils avaient décidé de se regrouper au sein de l’AES avec pour objectif final de créer une fédération.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!