A la une Politique

Le Conseil Constitutionnel rejette la date du 2 juin pour la présidentielle et propose le 31 mars

Le Conseil constitutionnel a rejeté les propositions issues du dialogue national notamment celle qui a fixé la date de la tenue de l’élection présidentielle au 2 Juin.

Dans sa décision prise le 5 mars, le conseil a rendu un avis défavorable sur les points du dialogue national tenu les 26 et 27 février dernier en réitérant l’impératif de respecter le délai constitutionnel avant la fin du mandat du président Macky Sall prévue le 2 Avril, mais également le maintien de la liste initiale des 19 candidats retenus pour la Présidentielle.

Dans la foulée, le chef de l’État qui présidait le rendez-vous hebdomadaire du conseil des ministres, dit avoir pris acte de cette décision et fixe le 24 mars comme date pour la tenue des élections.

Dans une deuxième décision rendue, faisant suite à la saisine par des candidats pour une « requête aux fins de constater et de remédier à la carence du Président », les 7 sages ont proposé le 31 mars pour la Présidentielle.

Une décision qui installe un imbroglio quant à la réelle date de la tenue effective de l’élection après que le Président Macky Sall a choisi celle du 24 mars, en Conseil des ministres mercredi.

error: Content is protected !!