Flash International

Bénin : Alioune Tine exige la libération de Reckya Madougou et de Joél Ayïvo

Le défenseur des droits de l’homme Alioune Tine a invité le président Patrice Talon à faire libérer immédiatement et sans condition, Reckya Madougou. Dans une déclaration publiée ce vendredi 29 mars 2024, Alioune Tine a exigé la libération immédiate de Reckya Madougou et Joël Aïvo.

« Le Président Patrice Talon doit libérer immédiatement et sans condition les opposants Reckya Madougou et Joël Aïvo, pour le simple fait d’être opposants et candidats à la présidence de la République » a-t-il mentionné dans sa déclaration. « On ne doit plus tolérer sur le continent que l’opposition ou la dissidence politique soit considérée comme un crime », a-t-il déclaré.

Le fondateur de l’Afrikajom Center développe davantage son idée en faisant allusion au Sénégal où un détenu politique en l’occurence Bassirou Diomaye Faye, a été élu président de la république à sa sortie de prison.

« Macky Sall a quand même fini par dialoguer avec Sonko et Diomaye, c’est ce qui explique le succès de la démocratie sénégalaise. Le Président Patrice Talon ne dialogue pas avec les opposants en prison », indique-t-il.

L’ancien dirigeant d’Amnesty International n’est pas resté en marge de l’actualité béninoise et de son histoire en déclarant : « Le Bénin, avec la Conférence Nationale, avait inventé les transitions démocratiques. Le Président Patrice Talon doit faire libérer les détenus politiques et promouvoir le retour des réfugiés politiques ».

Reckya Madougou et Joël Aïvo ont été arrêtés en mars et avril 2021, puis condamnés par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Malgré de nombreux appels lancés au président Patrice Talon, tant au niveau national qu’international, le chef de l’État n’a pas encore manifesté sa volonté de les libérer. Le président Talon avait exclu l’idée d’une amnistie en indiquant que les conditions d’une amnistie ne sont pas réunies.

error: Content is protected !!