A la une Politique Vidéos

Présidentielle 2024 : Alioune Sarr expose ses ambitions lors d’un meeting d’investiture à Thies 

Alioune Sarr, le président de la Convergence pour une Alternative Progressiste (Cap2024), une alliance de 70 mouvements et de 15 partis politiques, a organisé un rassemblement ce samedi 2 décembre dans la ville de Thies pour révéler le nombre de parrainages collecté et dévoiler son programme en vue de la présidentielle. 

Selon l’ancien ministre, lui et ses alliés ont eu à récolter « plus de 100.000 parrains » depuis le début de la collecte. Pour appuyer ses dires, des valises censées contenir ses fiches de parrainages, avec l’indication de leur région d’origine, ont été exposées devant l’assistance. 

« Dire que vous avez collecté plus de 3 millions de parrains, ça pose un problème de crédibilité démocratique »

Alioune Sarr a également profité de cette rencontre avec ses militants pour égratigner ses anciens alliés de la coalition présidentielle. Ces derniers ont révélé ces derniers jours avoir collecté plus de 3 millions de parrains, un chiffre qui pose, selon M. Sarr, un soucis de « crédibilité démocratique ». 

« Vous n’avez jamais dépassé les 1.300.000 voix lors des précédentes élections (…) donc si vous dites aux citoyens que vous avez collecté plus de 3 millions de parrains, ça pose un problème de crédibilité démocratique », a déclaré le progressiste qui a indiqué, lors de son face à face avec la population thiessoise, avoir déjà déposé sa caution auprès de la Caisse des dépots et consignations (CDC).

La santé comme point focal de son  programme 

Le président de la Cap 2024 a exposé de nombreuses résolutions qu’il compte faire appliquer, une fois élu. De la souveraineté pharmaceutique à la gestion des ressources minières, en passant par la résolution du problème de l’eau dans certaines localités, beaucoup de thèmes ont été abordés. Mais celui sur lequel il a le plus insisté, est celui lié à la santé. 

« Si je suis élu Président de la République en 2024, chaque Sénégalaise et chaque Sénégalais pourra se soigner sans aucun paiement préalable grâce à une assurance et une assistance médicale obligatoire dont tout le monde bénéficiera . Cette assurance sera financée d’une part, par une partie et nos ressources publiques (…) d’autre part, par une partie des énormes intérêts financiers générés par le placement intelligent de nos ressources d’hydrocarbures estimées à 600 milliards de FCFA par an », a indiqué le candidat Alioune Sarr.