Non classé

Pape Fall, Président de la convention Universelle Baol reçoit le trophée Royuwaaye de l’association Loutfa

L’opérateur économique, Pape Fall a reçu le titre honorifique de la CDE Royuwaaye. En présence du président de l’association Loutfa, Mamadou Lamine Sow, des professeurs Djiby Diakhaté, Makhtar Sèye et des récipiendaires, le président de la convention universelle du Baol s’est réjoui du choix porté  sur sa modeste personne. 

Dans sa prise de parole, il affirme que « cette distinction offrait une plateforme unique pour partager les leçons que j’ai apprises ». A cet effet, Pape Fall a profité de l’opportunité qui lui est offerte pour annoncer son autobiographie réflexive qui sera publiée très prochainement.  

A ce propos, il indique que « ce livre n’est pas simplement une chronique de ma vie, mais un moyen de transmettre aux jeunes, peut -être hésitants à prendre leur envol, que réussir est possible, peu importe les obstacles », explique-t-il avant de dédier ce trophée à son épouse Madjiguene qui pour lui est toujours à ses côtés et à nos enfants. 

D’autres part, l’opérateur économique a profité de l’occasion pour lancer un appel aux jeunes autour de 4 points. « Votre devoir est de vous accepter et de vous aimer tels que Dieu vous a créés, lui qui ne commet d’erreurs et à qui appartient l’univers et tout ce qu’il contient. Le contraire serait de critiquer le créateur, l’unique et Tout Puissant. Chercher à se transformer par des artifices dévalorise votre naturel et peut compromettre votre bien-être. Il est également dangereux d’abuser des trop gras et trop sucrés disponibles à portée de main, qui peuvent non seulement induire la paresse mais aussi nuire gravement à votre organisme. Quant aux substances illicites, elles érodent la volonté nécessaire pour réussir dans la vie », dit-il. 

En vue d’apporter leur partition au développement, il recommande aux jeunes  de faire leur maximum pour « éviter les interdits et de suivre les recommandations divines. Par exemple, des comportements tels que les médisances, le mensonge et l’orgueil sont parmi les attitudes les plus destructrices, capables de briser l’harmonie, de déstabiliser des nations entières et de les priver de leurs acquis.  

Les recommandations divines sont plus simples à suivre, mais en ce qui concerne les interdits divins, il faut beaucoup de volonté et de courage pour les respecter. Faire ce qui est interdit, c’est briser le charme d’une vie. Celui qui s’y engage peut finir avec une conscience morale tourmentée. Nul n’est parfait mais il faut toujours continuer à se perfectionner », renchérit-il. 

Pour y parvenir, il convoque l’une des premières qualités telle que « la sincérité qui est la fondation de toutes les relations humaines. Si j’avais une autre qualité à vous recommander, ce serait la recherche permanente du savoir. C’est avec le savoir que l’homme peut exploiter la valeur humaine qui est en lui », avance-t-il. 

Enfin, il exhorte les jeunes à la confiance en soi tout en refusant d’être formaté par « une éducation qui le sépare de ses origines car, il risque de se renier, de perdre sa nature et de développer des complexes sans même s’en rendre compte. Il faut toujours refuser d’être formaté, et au contraire puiser dans les sources qui sont en vous, pour que l’atteinte de nos objectifs se fasse plus facilement avec dignité », dira -t-il. 

Avant de conclure par cette expression : « l’enfant est né bon, mais il lui arrive en grandissant, de ne plus se retrouver. Avec le savoir, une bonne éducation et une bonne expérience, l’homme peut atteindre un éveil qui lui permet de s’épanouir pleinement en harmonie avec son environnement ». 

Pape Fall a ainsi remercié les membres de la convention universelle du Baol qui ont tenu à assister à cette cérémonie.

Dakaractu

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire