A la une International

Gabon: la nomination de l’ex-patronne de la Cour constitutionnelle en tant que présidente honoraire annulée

Au Gabon, la Cour constitutionnelle vient d’annoncer qu’elle annulait la nomination de Marie-Madeleine Mborantsuo et son ex collègue Louise Angue, toutes deux promues respectivement présidente honoraire de la Cour constitutionnelle et juge honoraire de la haute juridiction.

A travers un communiqué, le doyen des juges, Christian Bignoumba Fernandes justifie cette décision par le que « Lors de la délibération de la Cour constitutionnelle de la Transition de ce jour, des vices de procédure, de forme et de fond ont été constatés sur la délibération du 2 septembre 2023 ayant conféré l’honorariat à mesdames Marie Madeleine Mborantsuo et Louise Angue en qualité respective présidente honoraire de la Cour constitutionnelle et juge honoraire de la haute juridiction, la Cour constitutionnelle de la Transition précise que la délibération querellée ne figure nullement au rang des minutes du greffe de la haute juridiction. En conséquence, la Cour constitutionnelle de la Transition déclare nulle et non avenue ladite délibération conférant les qualités sus citées ».  

L’annonce de la nomination de Marie Madeleine Mborantsuo à ces fonctions honorifiques a soulevé un véritable tollé dans le pays.

Cette promotion a été interprétée comme un « grand retour » de l’ordre ancien au sommet de l’Etat, quelques 5 mois seulement après la chute du régime d’Ali Bongo.

Surnommée la dame de fer par ses admirateurs, Marie Madeleine Mborantsuo a dirigé la Cour constitutionnelle durant plus de 30 ans. Elle a validé toutes les élections politiques organisées durant cette période malgré les contestations.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire