A la une International

Les soldats Maliens regrettent le « départ précipité » de la Minusma de Kidal

Les militaires de la Minusma, Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali, ont définitivement quitté le camp de Kidal laissant ainsi la porte aux djihadistes qui dominent cette région sud du Mali depuis un bon bout de temps.

Dans un communiqué publié ce mardi 31 octobre par la direction des relations publique de l’armée malienne, ils fustigent le départ précipité « qui n’a point fait l’objet de rétrocession aux forces armées maliennes , comme stipulé dans le calendrier d’occupation des emprises Minusma par les FAMA ».

Ils ajoutent que cette situation de départ précipité de la MINUSMA « met en péril le processus entamé et menace la sécurité et la stabilité de la région de Kidal ». Le gouvernement de transition Malien, en octobre 2023, restait droit dans ses bottes quant au retrait de la Minusma d’ici fin décembre du territoire Malien.

Faisant face au terrorisme qui gangrène cette partie de l’Afrique de l’ouest depuis des années, le Mali avait par l’entremise de la junte, qui avait précipité la chute d’Ibrahima Boubacar Keïta en 2021, décidé de prendre son destin en main pour garantir la sécurité des
populations.

En effet, les autorités Maliennes avaient jugé les méthodes de cette mission onusienne présente sur le terrain depuis 2013, inefficaces et
avaient pris la ferme décision de combattre les terroristes avec des stratégies plus adaptées à la réalité du terrain.

error: Content is protected !!