A la une Politique

Ralliement du PDS à Amadou Ba : le parti dément, Karim Wade accuse le candidat de manipulation

Ça part dans tous les sens au sein du parti démocratique sénégalais. Lors d’une sortie médiatique hier mercredi, le vice-président de la commission communication Abdou Thiam a annoncé que « 25 fédérations et 15 députés » du PDS ont décidé d’apporter leur soutien à Amadou Ba pour la Présidentielle.

Une décision qui apparemment n’engage pas le parti. Dans un communiqué publié dans la soirée, le secrétaire national chargé des structures du parti, Saliou Dieng, informe qu’« aucune des 59 Fédérations que compte le Parti Démocratique Sénégalais n’a pris de décision relative à un éventuel soutien à un candidat ».

Les libéraux rappellent que la décision finale revient au secrétaire général du parti, Me Abdoulaye Wade, « seul habilité à engager [leur] parti au vu des textes et du règlement intérieur ».

« Amadou Ba fait dans la manipulation »

Cette sortie officielle a été suivie quelques heures plus tard par celle de leur candidat recalé, Karim Wade. Ce dernier n’y est pas allé de main morte. Il accuse le candidat de la coalition présidentielle de faire « non seulement dans la manipulation mais également dans le démarchage intensif de certains responsables de notre parti ».

Pour Wade-fils, Amadou Ba a ‘’impérativement’’ besoin de leur soutien pour « pour justifier le vol du scrutin de dimanche et se déclarer vainqueur au premier tour ». Il prévient donc contre ce qu’il estime être un ‘’coup d’Etat électoral’’.

L’électorat du PDS est très convoité dans ce scrutin. Les candidats Amadou Ba, Bassirou Diomaye Faye, Khalifa Sall ou encore Idrissa Seck ont tous tendu la main aux libéraux qui, pour la deuxième Présidentielle consécutive, se retrouvent sans candidat.

error: Content is protected !!