A la une Politique

Le Président Bassirou Diomaye Faye fait des annonces fortes pour sa première adresse à la Nation

Ce 4 avril sera célébré le 64e anniversaire de l’accession à l’indépendance du Sénégal. En cette veille de fête nationale, comme il est de tradition, le Président de la République du Sénégal a adressé un message à la nation, le premier prononcé par le nouveau président Bassirou Diomaye Faye.

A l’entame de son propos, le 5e président du Sénégal a rendu un ‘’vibrant hommage’’ à ses prédécesseurs, qui ont, chacun à leur niveau, ‘’apporté [leur] pierre à l’œuvre de construction nationale’’, avant de faire des annonces majeures.

« J’entends instaurer une gouvernance vertueuse »

« Dans la quête d’un Sénégal meilleur au bénéfice de tous, j’entends instaurer une gouvernance vertueuse, fondée sur l’éthique de responsabilité et l’obligation de rendre compte ». C’est l’une des annonces phare du nouveau président de la République.

Pour appliquer cette promesse électorale réitérée dans cette adresse à la Nation, Bassirou Diomaye Faye compte lutter ‘’sans répit’’ contre la corruption, réprimer pénalement la fraude fiscale et les flux financiers illicites, protéger les lanceurs d’alertes, amnistier les prête-noms et leur intéressement ‘’sous condition d’auto dénonciation’’ et la publication des rapports de l’IGE, de la Cour des comptes et de l’OFNAC.

Quant aux ressources naturelles, le président Faye fera procéder à la divulgation de la propriété effective des entreprises extractives, conformément à la Norme ITIE, à l’audit du secteur minier, gazier et pétrolier et à une protection plus soutenue du contenu local au bénéfice du secteur privé national.

Un secteur privé fort pour appuyer la création d’emplois

La question de la création d’emplois est un des défis majeurs auxquels sera confronté le Chef de l’Etat pour les cinq prochaines années. « L’éducation, la formation aux métiers, l’emploi, l’entreprenariat des jeunes et des femmes restent des défis majeurs à relever », souligne Bassirou Diomaye Faye.

Le nouveau chef de l’exécutif sénégalais promet d’en faire une « priorité élevée des politiques publiques », en concertation avec le secteur privé. « Pour encourager la création d’emplois, je compte m’appuyer sur un secteur privé fort parce que soutenu par l’Etat », précise le président Faye.

Il annonce également que dans les jours à venir, des ‘’mesures fortes’’ seront prises allant dans le sens de la réduction du coût de la vie, après concertations avec les acteurs concernés.

Des réformes à venir dans le secteur de la justice et le système électoral

La question de la justice n’était pas en reste dans la première sortie du Président de la République. Comme annoncé lors de sa campagne, Bassirou Diomaye Faye prévoit des réformes dans le secteur pour « lui redonner le prix qu’elle mérite et la réconcilier avec le peuple au nom duquel elle est rendue ». A cet effet, des assises regroupant les acteurs du secteur seront organisées pour ‘’redorer le blason de la justice’’.

Le remplacement de la CENA par une Commission électorale nationale indépendante (CENI) avec un renforcement de ses moyens de fonctionnement et de ses prérogatives fait également partie des annonces du Président Diomaye Faye. Toujours par rapport aux élections, il promet de rationaliser nombre de partis politiques, ainsi que leur financement et l’inscription sur le fichier électoral concomitamment à la délivrance de la pièce nationale d’identité.

Le gouvernement qui accompagnera le Président Bassirou Diomaye Faye dans cette mission n’est pas encore connu. En attendant, Ousmane Sonko a été nommé Premier ministre le 2 avril.

error: Content is protected !!