A la une Politique

le Parti démocratique sénégalais déjà prêt pour les législatives

Le PDS de l’ancien président Abdoulaye Wade a pris dimanche 5 mai la parole pour la première fois depuis l’élection du nouveau président Bassirou Diomaye Faye, élu le 24 mars dernier. A l’ordre du jour de la conférence de presse, la réorganisation du parti, observations des premiers actes posés par le chef de l’État et préparation pour les prochaines échéances.

En effet, les partisans de l’ancien président Abdoulaye Wade, se penchent déjà sur les prochaines législatives, même si aucune date n’a jusqu’ici été retenu pour le scrutin.

Alors que le parti de Bassirou Diomaye Faye est loin d’avoir la majorité à l’Assemblée nationale, le PDS anticipe une potentielle dissolution du Parlement à partir de septembre et donc de nouvelles élections législatives dans la foulée : « Nous avons ici également abordé les prochaines échéances pour dire que nous allons participer pleinement aux futures échéances législatives sous la houlette de notre candidat Karim Wade ».

Le fils d’Abdoulaye Wade, exilé au Qatar depuis près de huit ans, pourrait bientôt être de retour, sans qu’aucune date ne soit encore annoncée.

error: Content is protected !!