A la une International

Élections en RDC : l’opposition conteste déjà les futurs résultats des urnes

Les électeurs congolais étaient appelés aux urnes le 20 décembre dernier pour les élections présidentielles et législatives. Un scrutin qui s’est poursuivi jusqu’au lendemain dans certaines zones et lors duquel lequel pas mal d’irrégularités ont été notés si l’on en croit l’opposition congolaise.

Un collectif de candidats à la présidentielle – parmi lesquels Martin Fayulu, Denis Mukwege, Théodore Ngoy, Jean-Claude Baende et Nkema Liloo – a vivement dénoncé ce samedi 23 décembre ce qu’ils qualifient de « simulacre d’élections »

Les cinq candidats dénoncent les conditions de la tenue de ces élections et considèrent que la vérité des urnes ne peut éclore dans ce contexte et appellent à une manifestation ce mercredi 27 décembre.

Cette mobilisation n’aura toutefois pas lieu suite à une interdiction du gouvernement. Lors d’une conférence de presse ce mardi, Peter Kazadi, vice-Premier ministre, en charge de l’Intérieur et de la sécurité, a prévenu que les forces de sécurité seront mobilisées pour s’assurer que la marche n’ait pas lieu.

« Je peux vous rassurer, il n’y aura pas cette marche tout simplement parce que cela ne cadre pas avec le contexte. Cela ne cadre pas non plus avec le processus. Cela viole les dispositions légales qui prévoient que la contestation des résultats se fasse devant la Cour constitutionnelle, ou le tribunal compétent », a-t-il fait dans une sortie relayée par RFI.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!