A la une International

France : Qui est Gabriel Attal, le plus jeune premier ministre de la Ve République

À 34 ans Gabriel Attal a été nommé premier ministre, le 9 janvier. Celui qui, jusqu’ici était ministre de l’éducation, succède à Élisabeth Borne en poste depuis le début du second quinquennat de Emmanuel Macron. Ce soldat de la première heure du « macronisme », reçoit un nouveau grade devenant ainsi le plus jeune premier ministre de l’histoire de la France. 

Gabriel Attal a participé à l’aventure présidentielle de Emmanuel Macron depuis le début. Il était présent lors de la campagne et est devenu porte-parole de son gouvernement par la suite. Un premier tremplin pour ce jeune homme venu de la gauche, militant au Parti socialiste entre 2006 et 2016. Il avait déjà gravité dans le cercle du pouvoir notamment dans le cabinet Marie Sol Touraine, ancienne ministre de la santé sous François Hollande. 

Son ascension est rapide, il est élu député à l’assemblée nationale en 2017. En 2018, il devient secrétaire d’État à la jeunesse, avant de devenir porte-parole du gouvernement tout au long de la période de la crise Covid qui avait secoué le monde. Il part ensuite peaufiné son expérience gouvernementale au ministère du budget, avant d’être choisi par Borne pour remplacer Pape Ndiaye à l’éducation nationale. 

C’est dans ce département que le diplômé de Sciences Po va réussir à imprimer sa marque en touchant aux sujets sensibles comme le port de l’abbaya ou le harcèlement scolaire. Ce qui lui vaudra des critiques de toute part, mais également une montée en flèche de sa côte de popularité. Il devient la personnalité politique préférée des français selon un sondage publié en décembre dernier par l’entreprise française spécialisée dans le domaine, Ipsos. 

Dans la majorité, il compte de nombreux admirateurs qui le décrivent comme bosseur, brillant et talentueux. En le nommant chef de son prochain gouvernement, Emmanuel Macron fait de lui, à 34 ans, le plus jeune Premier ministre de la Ve République devant le socialiste Laurent Fabius qui avait été nommé à ce poste à 37 ans en 1984. 

Pour les prochains mois, le nouveau locataire de Matignon devra affuter ses armes pour les  élections européennes qui pointent à l’horizon. Mais avant, il passera son premier test au parlement pour défendre le projet de loi sur la migration.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire