A la une Politique

L’Assemblée nationale accepte d’enquêter sur les soupçons de corruption au Conseil constitutionnel

Les députés membres du PDS, le parti démocratique sénégalais ont saisi l’Assemblée nationale pour la création d’une commission d’enquête parlementaire. Objectif, mettre la lumière sur des faits de corruption au Conseil constitutionnel durant le processus électoral de la présidentielle.

Dans un communiqué, le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, convoque les membres de la Conférence des Présidents en réunion ce vendredi 25 janvier 2024, à 16h pour l’examen des affaires en instance. Convocation intervenue après le dépôt mercredi d’une résolution sur la table du président de l’Assemblée nationale les députés démocrates.

Ce processus à débuté  après la publication définitive des 20 candidats à l’élection présidentielle du 25 février 2024 par le conseil constitutionnel, une liste dont leur candidat Karim Wade a été exclu.

En effet lors de leur récente conférence de presse, le Parti Démocrate Sénégalais a récusé le Conseil constitutionnel et a même exigé sa dissolution. Karim Wade et ses camarades comptent, dans les jours à venir, peaufiner des stratégies pour faire réintégrer leur candidat dans la liste des prétendants à la magistrature suprême.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire