A la une International

L’Afrique du Sud accuse Israël de génocide à Gaza et saisit la Cour internationale de justice 

Le conflit armé à Gaza semble désormais prendre un tournant judiciaire. Pretoria accuse l’État hébreu d' »actes génocidaires » en Territoire palestinien et saisi en urgence la Cour internationale de justice. 

À travers cette plainte, l’Afrique du Sud souhaite que la plus haute juridiction des Nations unies, qui siège à La Haye, enjoigne à Israël de « suspendre immédiatement ses opérations militaires » dans la bande de Gaza.

Dans sa requête de 84 pages, l’Afrique du Sud reconnaît le « poids particulier de la responsabilité » de l’accusation de génocide contre Israël et condamne « sans équivoque » l’attaque du Hamas du 7 octobre. Mais pour elle, les actions israéliennes à Gaza sont destinées « à provoquer la destruction d’une partie substantielle du groupe national, racial et ethnique palestinien ».

Côté israélien, la réaction ne s’est pas faite attendre. Pour le président de l’Etat hebreu Isaac Herzoh, cette affirmation de Pretoria est « atroce » et « absurde ».

 « Nous serons devant la Cour internationale de justice et nous présenterons fièrement notre cas de légitime défense (…) en vertu du droit international humanitaire » assure le président israélien. 

Des représentants des deux pays s’exprimeront lors d’audiences jeudi et vendredi. Quant à la décision de la CIJ, elle devrait être rendue dans plusieurs semaines. Cependant, même si ces décisions sont juridiquement contraignantes, mais elle n’a aucun pouvoir pour les faire appliquer. 

Pour rappel en mars 2022, la CIJ avait ordonné à la Russie de « suspendre immédiatement » son invasion de l’Ukraine, une injonction complètement ignorée par Moscou.

error: Content is protected !!